Transport interurbain : Le nouveau InterCity sur les rails

Transport interurbain : Le nouveau InterCity sur les rails

Parti à 6 heures et arrivé à 9 heures 25 minutes, le nouveau train de transport des usagers de Douala pour Yaoundé, est à nouveau opérationnel. Les 265 kilomètres qui séparent les deux principales villes du pays ont été parcourus sans escale pendant 3 heures 25 minutes au lieu de 3 heures 40 minutes comme annoncées par les responsables de Camrail lors du lancement officiel présidé le 02 mai dernier par M. Philémon Yang, Premier ministre camerounais.

Pour les responsables de cette compagnie de transport ferroviaire, il s’agit d’un grand coup au service des usagers. C’est le moyen le plus sûr pour se rendre dans la capitale économique explique M. Zacharie Noubissi, chef service de formation des chauffeurs dans cette filiale du groupe Bolloré Africa Logistics. Pour Abbé Elouga, responsable Qualité dans cette compagnie, le nouveau service vient mettre fin aux tracasseries du voyage sur l’axe routier. Et de poursuivre que les usagers n’auront plus à affronter les embouteillages fréquents à l’entrée ou à la sortie de la capitale économique.

Cette liaison inaugurale n’a pas laissé les populations indifférentes. D’un pas pressé, ils se dirigent vers la recherche d’un taxi pour rejoindre une administration dans la capitale politique du Cameroun. « Nous sommes satisfaits, et nous espérons que la qualité du service va continuer » lance un passager. Un autre indique qu’il est désormais plus plaisant pour lui de faire un aller-retour entre les deux villes pour suivre directement ses dossiers et ses affaires. Pour bénéficier de cette offre, il faut débourser soit 6000 F CFA pour la classe Premium et 9000 F pour la première classe.

Mais cette matinée dans le hall principal de la gare voyageur de Yaoundé n’a pas été de tout repos pour certains autres voyageurs. C’est le cas de M.Yannick T. rencontré à la gare de Yaoundé à 5 heures 30. Il s’apprêtait à vivre l’’inauguration du retour de l’offre InterCity, des trains made in China et dont le standard en termes de confort est parfaitement arrimé aux « normes internationales » Cet habitué des agences de voyages par route n’a pas pu réaliser son vœu.

Au contraire c’est avec amertume qu’il quitte l’agence Camrail située en contre bas des installations de la Police judiciaire à Yaoundé. Il n’est d’ailleurs pas seul dans cette situation. Plus d’une vingtaine de potentiels passagers se sont rués en ce lieu. Ils ont été accueillis par des hôtesses parées au couleur rouge de l’entreprise.

Malgré les explications et les informations contenues dans les prospectus de circonstance, notamment départ de Douala dès 6 heures et à Yaoundé à 10 heures 25, ces passagers ont émis le vœu de voir organiser des départs dès 6 heures à partir de la capitale politique. Une source dans ce service d’accueil indique que cette doléance a déjà été portée à la hiérarchie. En attendant les décisions finales, les passagers devront continuer à bénéficier des services de cette compagnie pour ces voyages traditionnels ponctués d’escale dans certains points du pays.

Ce retour de l’offre InterCity répond aux engagements conjointement pris par l’Etat camerounais et le concessionnaire Camrail dans le cadre de l’avenant n°2 à la convention de concession des chemins de fer du Cameroun. Il prévoit sur la période 2009-2020, des investissements de l’ordre de 230 millions de F CFA. Dans cette enveloppe, Camrail entend apporter un concours de 158 milliards de F.

Précedent Perspectives : Réserve d'ouvriers qualifiés pour les communes
Suivant Adressage : Des figures historiques dans les rues de Garoua

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 343 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il a dirigé le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la WebTv www.villesetcommunes.tv de 2011 à 2020.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Décentralisation : Le MINDDEVEL et le MINMAP se concertent

Le ministre de la décentralisation et du développement local Georges Elanga Obam, a échangé le 7 décembre 2018 avec son homologue des marchés publics, au sujet des communes.

Actu

Adamaoua – Sécurité : Les déclarations du maire de Belel divisent

Dans une correspondance du 3 janvier 2019, le gouverneur de la région rappel à l’ordre le maire Abbo Aboubakar, alors que la ville est sous le coup d’une montée en

Actu

Commune de Yaoundé 2 : Yannick Ayissi en conclave avec les populations

Le maire est allé à la rencontre des habitants du quartier Etetak à la Cité-verte, samedi 9 mars 2019 pour une prise de contact.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire