Sans le Mrc, une timide opposition s’expose au raz-de-marée annoncé du Rdpc ce 9 février

Sans le Mrc, une timide opposition s’expose au raz-de-marée annoncé du Rdpc ce 9 février

De manière générale, la victoire écrasante du Rdpc ce dimanche ne fait pas de doute, puisque l’opposition qui se présente en face, sans stratégie commune, n’a assuré ni la couverture optimale du territoire ni celle des régions réputées bastions desdits partis. Voici les chiffres.

Avec 134 communes sur 360 d’ores et déjà acquises, faute de concurrents, le Rdpc dispose avant d’une avance de 37% des municipalités du pays avant l’ouverture des bureaux de vote ce dimanche. Les régions du Sud (21 communes sur 28),du Centre (38 sur 70), de l’Est (23 sur 34) et du Sud-Ouest (17 sur 34) lui ont quasiment été abandonnées.

Toutefois, même en regardant de plus près par région, en dehors de l’Adamaoua où le Rdpc fait jeu égal en terme de présence aux startings-blocks avec l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) avec 19 communes chacun, force est de reconnaître que le parti au pouvoir écrase la concurrence partout ailleurs : au Centre, il est présent dans les 70 communes et son challenger le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn) est loin derrière dans 15 communes du reste localisées dans le bastion Bassa où finalement il se bat à être reconnu. A l’Est, il n’y a pas match: le Rdpc est au départ dans les 33 communes et ne voit presque pas la difficulté que lui ferait l’Undp dans 4 d’entre elles. A l’Extrême Nord, à l’exception de Maga où l’Undp est seule en lice, le Rdpc est présent dans les 46 autres communes, distançant l’Undp (26 communes) et le Mouvement pour la défense de la République (Mdr) au départ dans 12 communes. Au Littoral, le Rdpc est enrôlé dans les 34 communes, loin devant le Pcrn (13 communes) et le Social democratic front (Sdf) présent dans 12 communes. Au Nord, le Rdpc et ses candidats dans les 21 communes devront croiser le fer avec ceux de l’Undp dans 20 circonscriptions, et avec le Fnsc dans 14. Au Nord-Ouest, le Sdf n’a pu mobiliser ses candidats que dans 27 communes alors que le Rdpc est en lice dans les 34 circonscriptions de la région. A l’Ouest, l’oeuf du Rdpc est plein avec les 40 communes, alors le Sdf ne suit pas avec ses 11 listes et l’Udc confirme son positionnement en pays bamoun avec 9 listes. Au Sud, le Rdpc fait main basse sur les 29 communes. Et au Sud-Ouest, le Rdpc est en lice dans 29 des 31 communes et le Sdf seulement dans 10.

A l’échelle nationale, avec 354 listes, le Rdpc est bien parti pour rééditer les score de 2007 et 2013, avec au moins 300 communes dans son portefeuille. Son challenger national est l’Undp avec 83 listes, suivi du Sdf et ses 64 listes. Puis viennent le Pcrn (37) et le Fnsc (26), qui devancent une trentaine de partis qui ne totalisent que 107 listes. Beaucoup trop peu pour perturber la sérénité du Rdpc, avec ou sans fraudes.

Et dire que l’opposition, très divisée, n’a pas réussi à pousser le parti au pouvoir à présenter le bilan de sa main basse sur la quasi totalité des mairies depuis plusieurs mandatures.

 

 

Précedent A quoi ressemblera l'hémicycle après le 9 février 2020?
Suivant Quelle sera la nouvelle carte communale après le 9 février 2020?

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 329 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la chaîne de télévision www.villesetcommunes.tv.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Albert Mbida Mvondo : « les collectivités territoriales décentralisées doivent être prioritaires »

 Nommé parmi les 30 sénateurs le 12 avril 2018, l’expert du droit des médias et journaliste, entre dans la chambre haute comme sénateur titulaire de la région du Centre. A

Actu

Budget 2019: 80 milliards de FCFA pour les élections locales

Après la prorogation des mandats des députés et conseillers municipaux en 2018, l’organisation des élections municipales et législatives au Cameroun devra logiquement avoir lieu en octobre 2019. Pour ce faire,

Actu Cameroun

Assises Générales de la Commune : Les travaux ouverts !

La rencontre dédiée aux acteurs de la décentralisation acte 1, a été ouverte lors d’une cérémonie solennelle au Palais des Congrès de Yaoundé, mercredi 6 février 2019.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire