PNDP III: l’Accord de crédit IDA signé

PNDP III: l’Accord de crédit IDA signé

Sobriété, rapidité et solennité sont les maîtres mots qui peuvent résumer la cérémonie du 03 février 2016 au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT). L’acte de naissance officiel de la phase III a été conclu, à l’occasion de la signature de l’Accord de financement partiel de la troisième phase du Programme National de Développement Participatif (PNDP).

Suite au décret d’habilitation N°2016/021 du 19 janvier 2016, du Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, le Ministre Louis Paul MOTAZE et la Directrice des Opérations de la Banque Mondiale, Elisabeth HUYBENS, ont paraphé l’Accord de crédit d’un montant de 70 millions de dollars, soit environ 42 milliards de Francs CFA.

La cérémonie, brève, aura été marquée par les allocutions du Ministre et de la Directrice des Opérations. Celle ci soulignera, à grands traits, que les deux premières phases du Programme se sont clôturées avec des résultats très satisfaisants. Satisfecit identique pour le Ministre qui, prenant la parole ensuite, dira que « ce nouvel accord, qui vient s’ajouter aux deux précédents, marque une étape décisive dans le processus de transfert par l’Etat de certaines compétences, notamment en matière d’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base et ce, pour une meilleure appropriation du processus de développement de notre pays au niveau local ». On retiendra également de son allocution que des résultats majeurs et importants ont été obtenus au cours des deux premières phases. Fait notable à souligner, la troisième qui s’enclenche devrait octroyer pas moins de 42% des financements à la région de l’Extrême-Nord.

Le PNDP entre par cet acte dans sa troisième phase qui, en plus d’être une phase de pérennisation des acquis, couvrira l’ensemble des communes du pays, y compris les 32 communes d’arrondissement, avec entre autres défis poser les jalons d’une économie locale, densifier les investissements, améliorer le contrôle citoyen de l’action publique locale et poursuivre l’amélioration de la gestion budgétaire et comptable des communes camerounaises.

Précedent PNDP III: la Directrice Pays de la Banque Mondiale dans l’Adamaoua
Suivant HIMO-PNDP: L’AFD en supervision dans l’Extrême Nord

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 343 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il a dirigé le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la WebTv www.villesetcommunes.tv de 2011 à 2020.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Enseignement supérieur: Un non voyant soutient sa thèse de Doctorat

Achille Moungang, un non voyant, a soutenu avec maestria sa thèse de doctorat en Droit privé à l’université de Yaoundé II le 31 juillet 2020.

Actu Cameroun

Electrification rurale : 90% du monde rural dans le noir au Cameroun

Des mécanismes de sortie de cette situation préjudiciable au développement local ont été explorés du 10 au 13 mars 2015 dans la capitale politique du Cameroun. Une initiative de l’Agence

Actu

Assainissement urbain : Célestine Ketcha Courtès se déploie au quartier Essos

La nouvelle ministre de l’habitat et du développement urbain, est allé toucher du doigt les réalités de cette localité dimanche 13 janvier 2019.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire