Gouvernance locale : le receveur municipal  de la commune de Tibati  aux arrêts

Gouvernance locale : le receveur municipal  de la commune de Tibati  aux arrêts

Détenu depuis deux semaines, il est soupçonné d’avoir commandité un cambriolage à la mairie. Ce dernier a été auditionné le 1er mars dernier.

Nana Ismaila, receveur municipal de la commune de Tibati, était devant la barre le 1er mars dernier. Il est détenu à la prison de Tibati depuis deux semaines environ, car présumé commanditaire du cambriolage dont a été victime la commune, le 26 août 2017. «Quand on l’a interrogé au sujet de ce cambriolage, ses versions n’étaient pas cohérentes. Pour la première fois, il a dit que les malfrats avaient emporté 30 millions de Fcfa ; pour la deuxième fois, il a dit que c’était 10 millions de Fcfa. C’est ce qui a fait conclure qu’il ne connaît pas exactement le montant qui avait été emporté et qui a éveillé un soupçon sur lui comme étant le commanditaire du cambriolage. Donc, il voulait en quelque sorte gonfler le chiffre le montant délesté. Mais après vérification, on s’est rendu compte que c’est plus de trois millions de Fcfa qui avaient été emportés», renseigne une source.

Des informations qui ont été confirmées par le maire Daïrou Hamadou. En effet, le 26 août 2017, six bureaux de la commune avaient été visités par des malfrats ayant eu accès aux locaux par la porte centrale. Le coffre-fort du receveur municipal, qui contenait la somme de 3.493 196 Fcfa, sera été éventré. Et 4 935 timbres communaux d’une valeur de 987 000 Fcfa volés. Un cambriolage qui avait été orchestré en l’absence du maire, en voyage à l’étranger. Son bureau est mis sens dessus-dessous, et la somme de 80 000 Fcfa est emportée par les malfrats. «Ces malfrats sont entrés en plein jour parce qu’à la mairie, nous n’avons qu’un vigile de nuit. Et vous savez, à Tibati, les bureaux du Tourisme, de la sous-préfecture, de la préfecture et de la mairie sont un peu écartés du centre urbain. Donc, s’il n’y a pas de passants, quelqu’un peut s’introduire dans un de ces bâtiments et faire ce qu’il veut. Les malfrats sont entrés par la porte de derrière qui donne directement accès au couloir de la commune. Et comme ils savaient probablement que je ne suis pas là, puisque parfois même le weekend je suis au bureau, ils ont saisi l’opportunité», avait confié le maire.

Précedent Développement local : Plus de 18 milliards en 2018 pour l’Agence d’électrification rurale
Suivant Septentrion : la société  Voith veut financer la réhabilitation du barrage de Lagdo

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 913 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu

Yaoundé – Marché Mokolo : Démarrage des travaux d’aménagement

Le tracé principal d’un des plus grands espaces marchands de la capitale, connait une réfection entamée le 27 février 2019 sous la supervision de la commune de Yaoundé 2.

Actu Cameroun

Plaidoyer des maires pour les villes résilientes : Un atelier annoncé

Face aux défis que constituent les villes durables dans le monde, les maires camerounais ont émis une voix à ce sujet. Un point presse a eu lieu vendredi 20 Septembre

Actu Cameroun

Conférence des gouverneurs : La sécurité au centre des échanges

Les gouverneurs des dix régions du pays se sont retrouvés à Yaoundé du 14 au 15 février 2019, autour du ministre de l’administration territoriale, à l’occasion de la première rencontre

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire