Fête de l’unité : Célébration en demi-teinte de la 46ème fête nationale

Fête de l’unité : Célébration en demi-teinte de la 46ème fête nationale

Les festivités marquant la 46ème édition de la fête de l’unité ont connu l’apothéose le 20 mai dernier avec notamment le traditionnel défilé.

La célébration de la Fête Nationale chaque 20 mai constitue un temps fort de communion, d’adhésion à une même vision, et surtout de consolidation de l’intégration nationale et la sauvegarde de l’unité. C’est pourquoi, les Journées du Vivre Ensemble Camerounais ont été instaurées cette année. Elles représentent l’une des innovations majeures. Les activités au sein du village qui se sont déroulées du 14 au 20 mai 2018 dernier, ont été l’occasion pour les quatre aires culturelles du pays, de se retrouver pour un mélange culturel productif, à travers plusieurs pauses. Une foire gastronomique, des ateliers de formation, des échanges interactifs, des actions de volontariat, retraite aux flambeaux et bien de concepts ludiques qui ont meublé le village.

La grande attraction des festivités était bien entendu le défilé civil et militaire, en présence du chef de l’État Paul Biya, son épouse, et un parterre d’officiels invités.Le défilé de 2h a fait du mieux pour épouser le thème :  » Citoyens camerounais, restons unis dans la diversité et préservons la paix sociale pour un Cameroun stable, indivisible et prospère « . L’armée nigériane a été l’hôte spécial de cette édition. Son contingent de 180 hommes ayant effectué la parade, a été fortement ovationné.

En effet, le défilé militaire dirigé cette année par le général Gérard Joseph Nouma, de la promotion  » Rigueur et moralisation » (1982-1985), et chef de la 12ème brigade d’infanterie motorisée de Bertoua, a été félicité par le Chef de l’Etat après cet étalage des forces de maintien de l’ordre, de la garde présidentielle en passant par la gendarmerie, la Police, l’armée de l’air sans oublier les unités spécialisées. En outre, le défilé civil quant à lui était intitulé « marche solidaire vers l’émergence ». Il a pu commencer par l’enseignement de base, le secondaire, le supérieur et s’est clôturé avec celui des partis politiques autorisés à prendre part à cette édition 2018, qui étaient au nombre de 9. Durant le passage de ces formations politiques, on a pu voir le RDPC parti majoritaire qui à lui seul a compté plusieurs sections, puis se sont succédés l’UNDP, le FSNC, l’UPC, le MDR, l’ANDP, l’UDC.

Le MRC et le SDF ont effectué un passage inédit devant la tribune. Les militants et sympathisants de ces partis ont mis les mains sur la tête pour les uns, pour d’autres, torses nus et ont tour à tour effectué un défilé remarqué. Ceci pour faire entendre leurs voix au regard de la crise en régions anglophones devenue un théâtre de guerre depuis peu, qui accouche le mal-être des populations locales et conduit à de nombreux dérapages humanitaires notamment.

Plusieurs villes du pays étaient au rythme de célébrations telles Douala, Maroua, Garoua, Buéa, malgré les incursions faites par les sécessionnistes à Bamenda avec l’enlèvement de responsables locaux à Bangem et Menji notamment. Certains partis politiques ont été empêchés dans plusieurs localités de défiler lors de cette journée, à l’image du Peuple Uni pour la Rénovation sociale, le MRC. Un schéma délicat qui se dessine à l’approche des élections locales qui devraient se passer dans les prochains mois. Cette fête de l’unité nationale, s’est clôturée au Palais de l’unité avec plus de 10.000 convives, et par des feux d’artifices tirés en plein centre de Yaoundé.

Précedent Québec : un projet de plateforme sur le développement territorial lancé
Suivant  South West: Bangem Mayor kidnapped

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 144 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Aménagement routier : les travaux relancés au boulevard de la République

Conduite par le génie militaire, la rénovation de cet axe situé en plein cœur de Douala sera achevée d’ici le 31 mai 2018. Les engins du Génie militaire déployés sur

Actu Cameroun

Criminalité urbaine : quel rôle pour les populations ?

C’est à une scène comme il en est dans les habitudes des populations camerounaises que le Reporter de Villes & Communes a assisté jeudi 15 mai 2014 au quartier Obili

Actu Cameroun

Le FEICOM et la KFW au secours des villes secondaires

Un aide-mémoire a été récemment signé dans ce sens entre le fonds spécial d’équipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM) et la banque allemande, chargée du financement des projets.  Le Fonds Spécial

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire