Des contrats résiliés à Mbanga-Bakoko

Des contrats résiliés à Mbanga-Bakoko

Le 07 mars 2014, Jean Claude Mbwentchou, le ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu) a notifié la fin de leurs contrats à six entreprises adjudicataires du marché de construction des 1175 logements sociaux de Mbanga-Bakoko à Douala III. Car trois ans après l’obtention du marché, elles n’étaient à 30% d’exécution, mettant à mal les effets d’annonce du gouvernement.

Au cours de la visite qu’il effectuée sur le terrain, M. Mbwentchou a évalué le projet de 680 logements que devrait construire une entreprise chinoise. 10 des 33 immeubles attendus sont en chantier, a pu constater le Minhdu. L’occasion pour lui de rappeler qu’ils participent de l’objectif de 10 000 logements que s’est fixé le gouvernement. En plus des 1175 de Mbanga-Bakoko et des 680 confiés aux Chinois, Yaoundé devrait accueillir 680 autres, tandis que les villes de Bamenda, Limbé, Sangmélima et Bafoussam bénéficieraient de 50 chacune.

Ces logements à construire ou construits, coûtent, a rappelé le ministre, 16 et 23 millions de francs respectivement pour les appartements à 3 et 4 chambres. Un montant dissuasif pour les couches moyennes qui étaient normalement les bénéficiaires présumés de ces investissements, comme la commission ad hoc mise sur pied pour la vente des premiers spécimens a pu s’en rendre compte. Ce qui a poussé le Minhdu à envisager, depuis février dernier, une vente à tout type d’acquéreur. Afin, dit-il “de constituer un revolving fund à injecter dans les nouveaux livrables”.

Précedent France : Pauvreté en cascade dans les grandes villes
Suivant Douala valorise le recyclage

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 299 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la chaîne de télévision www.villesetcommunes.tv.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

VŒUX 2015 : Le Sénat ignore les collectivités territoriales

L’allocution de M. Marcel Niat Njifenji, président du Sénat, la Chambre Haute du Parlement n’a fait aucune référence aux problèmes liés à la décentralisation. Autant en termes de bilan 2014

Actu Cameroun

Cameroon: kidnapped Batibo DO, announced death by government

The PM announced the assassination of the Divisional Officer of Batibo, Namata Marcel Diteng more than four months after he was abducted by unknown assailants. The family of the abducted

Inter-Communes

La commune de Fouesnant (France) offre des matériaux pour les populations du Ndé

La commune de Bagangté est aux avant-postes de la coopération décentralisée depuis de nombreuses années. C’est dans cet élan d’esprit que Mme le maire Célestine Ketcha Courtes a présidé le

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire