Décentralisation : le Cameroun à l’école britannique

Décentralisation : le Cameroun à l’école britannique

La Grande-Bretagne qui détient une expérience indéniable en la matière souhaite faire profiter au Cameroun son expertise. C’est dans ce cadre que le ministre d’Etat britannique Harriet Baldwin a eu un échange nourri, avec le patron de l’administration territoriale Réné Emmanuel  Sadi mardi 13 février.

Comment le modèle de décentralisation de la Grande-Bretagne peut-il inspirer le Cameroun ? C’était la grande question au centre des pourparlers entre M. Sadi et son homologue britannique chargée du Développement international ce 13 février. Le tête à tête a été l’occasion pour le ministre de l’administration territoriale, de dresser le bilan du processus de décentralisation implémenté au Cameroun, par le biais notamment du transfert des compétences aux collectivités territoriales initié depuis 2010. Les bases de responsabilités décentralisées étant encore dévolues aux communes, il est question pour le Cameroun, de mettre en place les instances régionales.

La Grande-Bretagne qui détient une expérience indéniable en la matière souhaite faire profiter au Cameroun son expertise. En outre, le modèle britannique se distingue des autres formes de décentralisation par une nette séparation des tâches et niveaux : il s’agit d’une séparation des pouvoirs et d’une hiérarchie formelles. Ce pays a accordé à ses régions des compétences, un pouvoir législatif et une autonomie financière effectifs. En raison du nombre restreint d’autorités locales, la décentralisation britannique ne comporte que 2 niveaux à savoir le conté et le district.

Par ailleurs, Mme Harriet Baldwin, qui était accompagnée du haut-commissaire de Grande-Bretagne au Cameroun, S.E. Rowan James Laxton, a notamment évoqué la dévolution du pouvoir aux différentes structures bénéficiaires dans son pays, qui est étalée au sein de divers domaines notamment les transports, culture et monuments, l’environnement et les services sociaux.

           

Précedent Afrique du Sud : Jacob Zuma démissionne
Suivant Sénatoriales 2018 : ELECAM prépare le terrain

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 764 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Développement local : un complexe agro-industriel en perspective à l’est

Le village Kandala situé dans l’interzone Dimako-Nguélébok a été choisi pour implémenter un projet agricole de haute facture. 20000 hectares seront exploités dans cette zone pour la culture du maïs,

Actu Cameroun

Sud : les maires et le PNDP en synergie

Le programme national de développement participatif est allé à la rencontre des exécutifs communaux de cette région du 11 au 24 avril, pour  une évaluation des actions entreprises. Présenter aux

Actu Monde

France: Alain Juppé de la Mairie au Conseil constitutionnel

L’ancien premier ministre et actuel maire de Bordeaux, Alain Juppé, a annoncé mercredi qu’il a accepté la proposition du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, de siéger au Conseil constitutionnel.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire