Aménagement routier : les travaux de l’Autoroute Kribi-Lolabe se poursuivent

Aménagement routier : les travaux de l’Autoroute Kribi-Lolabe se poursuivent

Le ministre des travaux publics s’est rendu sur cet axe en construction le 30 mai, où il a eu une rencontre avec l’entreprise conductrice des travaux.

L’obstacle financier qui planait sur la réalisation de l’autoroute Kribi-Lolabé a définitivement été levé. Sur le site lors de la visite du ministre, les ouvriers de l’entreprise (CHEC) chargés de la réalisation des travaux étaient tous à pied d’œuvre pour la réalisation des couches de chaussée sur les 22 premiers des 38,5 kilomètres de route.

C’est avec une satisfaction non dissimulée que le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi qui y a effectué une visite de travail en compagnie du secrétaire d’Etat en charge des Routes, Armand Ndjodom, a parcouru le chantier. Ils ont pu constater que les travaux ont été réalisés à 78,3% au mois d’avril 2018.

Principale voie de desserte du port en eau profonde de Kribi, l’autoroute Kribi-Lolabé constitue la section 1 de l’autoroute, Edéa-Kribi-Lolabé. D’après le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, cette route revêt un caractère capital en ce qui concerne l’accès entre les pôles porto-industriels de Kribi, de Douala et de Limbe. C’est ce qui justifie toute l’attention portée sur les travaux de construction y relatifs.

Ainsi, toutes les zones d’ombre qui entravent le bon déroulement des travaux ont été passées au peigne fin durant la séance de travail qui a précédé la visite de chantier. Aux rangs de celles-ci, la libération des emprises, la délivrance des attestions de prise en charge des taxes et droits de douane, le déplacement des réseaux de Nexttel et de CAMTEL ainsi que les réseaux publics de haute et basse tension.

En outre, le ministre a instruit l’entreprise de rentrer en contact avec les sous-traitants des opérateurs concernés pour voir comment déplacer ces installations. Autres problèmes posés, l’inaccessibilité des pygmées aux infrastructures sociales du fait de l’autoroute. Le ministre a instruit que des passerelles soient construites en adéquation avec les problèmes exprimés par la population.

De la rencontre, il en est sorti que parallèlement à l’exécution des travaux, la procédure de passation du contrat Engineering procurement construction (EPC) en mode Partenariat public privé (PPP) est en cours. En outre, il a rassuré l’exécutant des travaux quant au payement imminent des décomptes. De ce fait, la réception provisoire de l’autoroute fixée au 30 juin a été reportée pour début 2019.

Source : Cameroon Tribune

Précedent Dibombari: un nouveau siège pour la commune
Suivant Filets sociaux: la Banque Mondiale satisfaite

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 397 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Partenariat : Les opportunités qu’offre l’AFD

Devant plus d’une centaine de participants à la troisième édition du Café Genre organisé par Onu Femmes au Cameroun le 28 mai 2014, l’Agence française de développement (AFD) a présenté

Actu

Filets sociaux : Plus de 31 milliards pour la deuxième phase

L’enveloppe fournie par la Banque mondiale vise à aider 250 000 personnes dans 80 000 ménages répartis dans 7 régions du pays.  La phase 2018 des filets sociaux est sur

Actu Cameroun

Le Programme d’assainissement de Yaoundé, une issue probable

Le PADY qui est à sa deuxième phase semble évoluer. Les multiples acteurs greffés à ce programme affirment avoir fait du chemin depuis sa mise sur pied en 2002. D’après

1 Commentaire

Laisser un commentaire