Mali. Le Maire de la commune Vl de Bamako suspendu

Mali. Le Maire de la commune Vl de Bamako suspendu

Alou Coulibaly, a été suspendu pour trois mois par le conseil des ministres tenu le 24 janvier dernier pour  manquements à sa mission.

C’est à l’issue du conseil des ministres que le chef du département de la décentralisation et de la fiscalité locale Alhassane Ag Mohamed Moussa, a déclaré la suspension du maire de la commune Vl de Bamako, Alou Coulibaly.

Le ministre Ag Mohamed Moussa confie que les causes de cette suspension sont plusieurs manquements dans l’exercice de sa fonction de maire.  .

Entre autres, Alou Coulibaly est accusé de la délivrance d’un ordre de mission à une personne étrangère aux services de la mairie, de dispenses irrégulières de paiement de taxes au profit de tierces personnes ce qui a causé  d’énormes déficits financiers dans les caisses de la mairie, le recrutement de personnel sans l’accord du conseil communal.

Ces accusations ne sont que de simples formulations selon les proches du Maire de la commune Vl de Bamako. Ces derniers confient à la presse malienne que Alou Coulibaly a plutôt été sanctionné pour avoir permis la tenue dans un stade de sa commune le 20 janvier dernier du meeting politique de l’ex-général Moussa Sinkou Coulibaly. Un ex officier supérieur qui a quitté l’armée en décembre 2017 pour faire carrière dans la politique et qui est monté au créneau de l’opposition au régime au pouvoir.

Les  trois mois de suspension du maire de la commune VI de Bamako ont pris effet ce 25 janvier.

 

Précedent L’UE satisfaite de HIMO-PNDP
Suivant Rentrée culturelle et artistique. Ngaoundéré accueille les festivités

Auteur

Nadia Dicka Lobe
Nadia Dicka Lobe 98 Articles

Journaliste passionnée, elle fait ses débuts en presse écrite, puis en radio. Au fil du temps elle se familiarise avec la rédaction web. Récemment son travail est axé sur les questions de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Analyses

Paul Biya bluffe à nouveau les jeunes sur les chiffres de l’emploi

Dans son adresse à la jeunesse le 10 février 2020, le chef de l’Etat camerounais a persisté, comme depuis 2013, dans l’annonce des chiffres qui interrogent sur le sérieux de

Actu

MINDDEVEL : Les nouveaux responsables nommés déjà en fonction !

Les nouveaux responsables du ministère de la décentralisation et du développement local installés le 28 novembre 2018 par Georges Elanga Obam, auront du grain à moudre.

Actu

Ngaoundéré 3ème : La Mairie s’arrime au numérique

C’est la principale annonce d’une convention signée le 10 avril 2019 entre la mairie et une structure privée.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire