Marafa Hamidou Yaya: acteur majeur de la décentralisation au Cameroun

Marafa Hamidou Yaya: acteur majeur de la décentralisation au Cameroun

L’actuel Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a été de tous les instants des avancées du processus de décentralisation au Cameroun depuis 2004.

Peul de Garoua dans la région du Nord Cameroun, Marafa Hamidou Yaya est né en 1952. En 1976, il a obtenu une Licence de Géologie à l’Université de Yaoundé. A la suite d’un concours lancé par l’African-American Institute (Aai), il part pour l’Université du Kansas (Etats-Unis). Il en revient en 1980 avec en poche un masters of science in Petroleum engineering. Il officie pendant 4 mois comme Ingénieur de pétrole à Elf Serepca en même temps qu’il accepte un poste d’assistant de recherche à l’Université de Yaoundé, poste que lui avait déjà proposé l’Université du Kansas de 1978 à 1980. De 1981 à 1990, il dirige le département de l’exploitation et production de la Société nationale des hydrocarbures (Snh). Puis jusqu’en 1992, il en devient le conseiller technique en charge des relations avec la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. C’est pendant cette période qu’il se fait remarquer par un conseiller à la présidence de la République, Ebénézer Njoh Mouelle.

Nommé chargé de mission de la délégation Rpdc aux législatives de 1992, il devient membre titulaire du comité central dès juillet de la même année. Quatre ans plus tard, il devient membre du bureau politique du parti au pouvoir.

Il séjourne au gouvernement depuis 1992. En effet, dans le gouvernement du 27 Novembre 1992, il est nommé secrétaire d’Etat N°2 auxFinances. Deux ans seulement après, il est promu conseiller spécial à la présidence de la République (juillet 1994 décembre 1997). Au lendemain de l’élection présidentielle de 1997, le président Paul Biya le nomme secrétaire général de la présidence de la République. Alors que les titulaires de ce poste y passent en moyenne un an et demi, lui en fera quatre (décembre 1997 août 2002). Ministre d’Etat depuis 2001, Marafa Hamidou Yaya s’occupe depuis le 24 août 2002 de l’administration territoriale et de la décentralisation, un poste stratégique qui l’a souvent mis sous le feu des projecteurs.

L’époux de Jeannette Njanga est depuis 2003 le président de la Commission nationale du Hadj. Il est parfaitement bilingue et reste dans les esprits comme celui qui a obligé les maires à résider dans les communes qu’ils dirigent. Décision prise à un moment où ses camarades du parti sont édiles de 308 mairies sur les 360 que compte le Cameroun.

En sa qualité de Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation du Cameroun, il occupe le poste de Président de la Conférence interministérielle des services locaux (Cisl) ainsi que celui de Président de la Conférence africaine de la décentralisation et du développement local (Caddel).

Précedent Marie Madeleine Nga : une vie au service des projets de l’Etat
Suivant Blaise Foka : “Les services de l’Etat doivent continuer à appuyer les Ctd”

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 299 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la chaîne de télévision www.villesetcommunes.tv.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Trajectoire

Hilaire Kouemegne Noubissi : Haro sur le centralisme administratif de la décentralisation

Ce jeune chercheur camerounais s’est illustré par la qualité de la recherche sur le processus de transfert des compétences de l’Etat central vers les collectivités territoriales décentralisées en cours depuis

Trajectoire

Emmanuel Nganou Djoumessi : Le global se construit à partir du local

Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) depuis le 9 décembre 2011, Emmanuel Nganou Djoumessi est au-devant de la scène lorsqu’on parle des stratégies de

Trajectoire

Flaubert Djateng : Le pari sur la jeunesse citoyenne

Rendu à la dernière année du transfert effectif des compétences et des ressources aux Collectivités territoriales décentralisées (Ctd), le coordonnateur de Zenü Network est déterminé à multiplier ses pierres pour

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire