Coopération : les légions étrangères

Coopération : les légions étrangères

Des délégations d’élus de Chine, de Turquie et d’Amérique latine ont fait le déplacement de Dakar pour échanger avec leurs homologues africains.

Le comité d’organisation d’Africités a jusqu’à la dernière minute mis en avant ces rencontres et elles ont eu lieu du 04 au 06 décembre 2012. Il y a d’abord eu la journée du premier tour du dialogue entre les gouverneurs et les maires chinois et africains dans l’un des salons du King Fahd Palace. Les Chinois avaient mobilisé une délégation de 70 personnes composée d’élus locaux et de chefs d’entreprises.

« Nous sommes ici pour nous faire de nouveaux amis, partager avec vous des idées sur un partenariat urbain et rechercher des opportunités de coopération économique », ont fait savoir les Chinois, avec à leur tête Mme Li Xiaolin, présidente de l’Association chinoise pour l’amitié avec les pays étrangers, qu’assistait SE Xia Huang, ambassadeur de Chine au Sénégal.

L’Afrique était représenté par Madame Arame Ndoye Sene, ministre sénégalaise de l’Aménagement du territoire et des collectivités locales, MM. Taraiya Kores et Jean Pierre Elong Mbassi, respectivement président et secrétaire général de Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (Cglua), ainsi qu’une soixantaine de maires africains.L’un des premiers fruits du dialogue sino- africain qui se propose d’ouvrir une nouvelle offre de coopération entre la Chine et l’Afrique à l’échelle locale est la signature d’une convention entre les Chinois et l’Association des maires du Sénégal (Ams).

Turquie et Amérique du Sud

La soirée du 05 décembre a permis aux élus locaux africains et Turcs de tenir une séance de travail sur les secteurs de coopération à explorer par les deux parties. La délégation turque, composée de 25 personnes était conduite par Hayrettin Gungor, Secrétaire général de l’Association des communes turques. M. Gungor a laissé entendre que son pays venait apprendre de l’inconnue qu’est l’Afrique, mais également communiquer sur l’expérience turque. Il a conclu son propos en disant que “Les Africains ont droit à la prospérité comme les peuples d’Europe”. Les élus d’Amérique du Sud, avec à leur tête la délégation brésilienne, ont, eux, eu leur soirée le 06 décembre. Il a davantage été question de goûter à leur expérience en matière de budget participatif, surtout que cette formule de démocratie participative qui permet aux populations de prendre leur part à l’élaboration et au suivi des politiques publiques visant à améliorer leur quotidien a été expérimentée pour la première fois à Porto Alegre au Brésil en 1988.

Précedent Réflexion : des sessions inégales
Suivant Une tripartite reconfigure les rapports

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 343 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il a dirigé le journal en ligne www.villesetcommunes.info et la WebTv www.villesetcommunes.tv de 2011 à 2020.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Dossiers

Des premiers résultats satisfaisants

La cérémonie de clôture et la soirée de gala qui a suivi dans la foulée ont mis un terme à une édition porteuse de beaucoup d’espoirs. C’est une cérémonie en

Dossiers

Action publique locale : autre regard

Le jeu des intérêts débattu Que cela se joue dans un climat apaisé ou dans des joutes oratoires et épistolaires, le jeu d’intérêts des différents acteurs du territoire n’échappe à

Dossiers

JMH 2019 : Célestine Ketcha Courtès annonce les couleurs

A l’occasion de la célébration le 7 Octobre de la journée mondiale de l’Habitat, le MINHDU a donné le ton ce mardi 1er Octobre 2019, au cours d’un point de

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire