PNFMV : Tenue de la quatrième session ordinaire du conseil stratégique

PNFMV : Tenue de la quatrième session ordinaire du conseil stratégique

Le conseil d’orientation stratégique du programme national de formation aux métiers de la ville(PNFMV), a organisé ses travaux lundi 21 janvier 2019 à Yaoundé.

Le siège national de l’association Communes et Villes Unies du Cameroun(CVUC) ou est logé la Cellule de coordination du PNFMV, a servi de cadre aux échanges en matinée du lundi 21 janvier 2019.

Présidée par Fred Ebongue Makolle, Secrétaire Général du Ministère de la décentralisation et du développement local(MINDDEVEL) et président du conseil, la session ordinaire acte 4 a été consacrée à l’approbation des documents techniques et financiers du programme national, au rapport d’activités 2017-2018, au plan triennal 2019-2021, et les états financiers de 2017 et 2018. Les données produises sont soumises à l’examen des membres du Conseil d’orientation, dans l’objectif de renforcer l’intervention pédagogique à l’intention des collectivités territoriales décentralisées. Le PNFMV vise à renforcer les capacités des magistrats municipaux, des personnels communaux, et des services déconcentrés de l’Etat.

Sur le rapport d’activités 2017-2018, selon le Coordonateur du PNFMV Leonard Emmanuel Bomba, 18 sessions de formations ont été dispensés à 215 personnels municipaux, pour un quota de 48 communes ayant bénéficiées de ces outils pédagogiques, dans des thématiques d’assainissement urbain, planification urbaine, la valorisation du patrimoine local à l’exemple. Pour l’état financier, les sources de financements sont toujours attendus pour l’élaboration du budget programme, à savoir 40 millions de FCFA du MINHDU qui représente 13,2% du financement, du FEICOM 38.920.000 FCFA, du CVUC 4 millions, et du C2D 105 millions de FCFA et la subvention de l’Ambassade de France via le Service de coopération et de l’action culturelle. Pour l’exercice 2017, le PNFMV affirme avoir mobilisé 151 millions de FCFA pour un taux d’exécution du budget de 93%.

En outre, le coordonnateur du PNFMV, a souligné l’existence d’un double enjeu pour le plan triennal 2019-2021, adressé aux acteurs du développement de proximité. Un enjeu stratégique au regard de l’approche des élections locales de 2019, et donc un renouvellement de la classe municipale, qui devra être à nouveau outillée. Un enjeu organisationnel pour le programme, qui songe à adapter l’offre de formation et à la rafraichir dans des domaines tels que le changement climatique, la protection du patrimoine communal. Doter du personnel du PNFMV d’un manuel de renforcement de capacités, et de restructuration pour la soumission des offres de financement aux partenaires fait également partie des priorités. Les maires membres du conseil d’orientation stratégique ont mis en lumière certaines difficultés, à l’image de l’aspect non-bilingue des formations, l’ouverture au financement nécessaire au déploiement de leur personnel municipal.

 

Précedent Sénégal - développement local : Un projet contre l’exode rural à Bancoumana lancé
Suivant Entretien routier: Le MINTP souhaite plus de compétences aux mairies

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Développement rural: l’Allemagne offre 6,55 milliards de FCFA

Ce financement est destiné à l’aménagement des infrastructures rurales pour l’amélioration les conditions des populations dans le Septentrion. C’est Iven Schad, chef de la coopération allemande qui est porteur de

Actu Cameroun

Bâtiments Publics : Le ministre du Développement local recommande l’usage des matériaux locaux

Dans une lettre officielle du 15 juin 2020, adressée aux délégués régionaux et départementaux de son portefeuille, Georges Elanga Obam demande plus d’attention à ses collaborateurs au sujet des édifices

Actu

Aménagement routier : La route Ebolowa-Akom II-Kribi opérationnelle dès 2023

La construction de cet axe répond aux exigences de desserte du Port en eaux profondes de Kribi. Cette route fera bénéfice économiquement et socialement auprès de 17 communes à minima

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire