Mouvement des Gilets jaunes: Plusieurs communes ouvrent des cahiers de doléances

Mouvement des Gilets jaunes: Plusieurs communes ouvrent des cahiers de doléances

Les maires des communes françaises de moins de 3 500 habitants recueillent depuis le samedi 8 décembre 2018, les doléances des populations dans toute l’étendue du territoire.

On les avait peu entendus jusque-là dans le cadre du mouvement des Gilets jaunes. Alors que les colères des manifestants sont pointées vers Emmanuel Macron et le gouvernement, les maires veulent se faire entendre, pour tenter d’apaiser les situations au niveau local.

À l’appel de plusieurs associations, dont celle des maires ruraux de France, de nombreuses mairies ont ouvertes leurs portes pour permettre à leurs administrés de venir exprimer leurs plaintes, leurs attentes, à l’oral ou par écrit en remplissant des cahiers de doléances spéciaux. Objectif : que ces récriminations soient ensuite remontées vers les préfectures ou les parlementaires. Mais aussi et surtout de permettre aux citoyens de mettre des mots sur leur colère.

« Ces gens ont besoin d’être entendus, pas seulement les gilets jaunes d’ailleurs mais aussi ceux qui sont agacés par les blocages », témoigne Olivier Damez, premier édile de Coufouleux (Tarn). Dans sa commune, une réunion publique a été organisée il y a une quinzaine de jours en présence du député de la circonscription. Le ton est souvent monté entre les 300 participants, dont la moitié de Gilets jaunes.

Le manque d’écoute et le sentiment de mépris reviennent d’ailleurs souvent dans le discours des Gilets jaunes. Mais c’est surtout Emmanuel Macron, le gouvernement et la majorité dans son ensemble qui sont visés. « Ce qui arrive n’est pas récent, ça remonte au moins à dix ans mais il y a un trop-plein à force de ne pas écouter les gens », soupire Michel Delépine, le maire de Mers-les-Bains dans la Somme. Pour l’opération plus de 10 000 communes rurales sont concernées et attendent patiemment l’allocution du président français lundi 10 décembre dès 20h.

Précedent Tunisie : Coup d’envoi de l’Assemblée générale de la Fédération nationale des villes
Suivant Programme C2D Capitales régionales : Concertation du comité de pilotage à Garoua

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 240 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Extrême-Nord : 206 kits de lampes solaires pour les populations

Le chef de la mission diplomatique japonaise s’est rendu à Kousseri le 5 mars dernier. C’était à la faveur d’un don du « pays du soleil levant » aux habitants de la

Actu

38ème Assemblée Générale de l’AIMF: Les maires en conclave à Lille

Les élus locaux de l’association internationale réfléchissent du 5 au 7 novembre 2018 en France, sur les enjeux du sport au développement des villes francophones. Du 5 au 7 novembre

Actu Cameroun

Mairie de Ngaoundéré 2ème : Le Budget 2019 arrêté à 732 millions de FCFA

Les 30 conseillers municipaux se sont réunis en session ordinaire pour voter le budget de l’année 2019. A l’issue de la dite rencontre tous ont adopté à l’unanimité le devis

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire