Mobilité urbaine : La ville de New-York adopte l’hélicoptère !

Mobilité urbaine : La ville de New-York adopte l’hélicoptère !

Réputée comme « la cité qui ne dors jamais », des entrepreneurs locaux se sont lancés dans le transport par hélicoptère face à la recrudescence des embouteillages.

Pour de nombreux opérateurs économiques, circuler en taxi, voitures personnelles, ou encore en bus devient un véritable parcours de combattant, et ce depuis de nombreuses années. Pour faire face à une mobilité urbaine des plus explosives, et des couts de klaxon à n’en plus finir, certains investisseurs américains ont misé sur l’hélicoptère ! Oui, vous ne rêvez pas.

Un hélicoptère survolant la mégalopole New-York

Bien que ce mode de transport ne soit pas non plus à la portée de tout le monde, de nombreux riverains s’arrachent déjà des tickets dans les héliports notamment pour se rendre dans les aéroports de la ville. Ce qui fait gagner en temps du point de vue des utilisateurs. Il faut compter jusqu’à 170 dollars US pour avoir un pass de transport qui dure en moyenne 5 minutes, contre 90 dollars US pour un taxi et 7 dollars pour un bus à New-York.

Bien que la mesure ne plaise pas à tout le monde, du fait des odeurs qui engendrent la pollution via le kérosène dégagé près des bâtiments, cette technique de mobilité séduit de plus en plus, et rapporte de l’argent aux entrepreneurs qui se sont lancés. Certains habitants ont fait appel aux services municipaux de la ville pour faire interdire ces héliports. Pour le moment, peine perdue, ils sont en règle selon les dispositions juridiques de la grande cité qui oblige le respect entre autres d’une mesure majeure : Ne pas circuler au-dessus des gratte-ciel.

La technostructure urbaine de la ville de New-York

L’infrastructure des transports de la ville de New York est l’une des plus complexes des États-Unis, toutes agglomérations confondues. En la matière, la mégapole détient en effet des records : depuis le métro le plus étendu du monde pour ce qui est du kilométrage de voies, jusqu’au pont suspendu le plus long d’Amérique du Nord, en passant par son emblématique réseau de taxis jaunes, ses 112 000 cyclistes quotidiens, le tout premier tunnel à ventilation de l’histoire des transports ferroviaires et ses nouveaux terminaux d’aéroport dans lesquels ont été investis plusieurs milliards de dollars, New York est une ville de la démesure et de l’excellence en ce qui concerne les transports.

Taxis new-yorkais à Times Square

Plus que toute autre ville américaine, New York a toujours joué un rôle pionnier dans ce domaine, comme en témoigne par exemple l’adoption du téléphérique qui permet de relier Roosevelt Island à Manhattan en moins de cinq minutes. Outre les défis liés à la taille et à la diversité de son infrastructure, le système de transport de la ville doit en permanence faire face aux défis engendrés par les incontournables questions d’embouteillages, de fiabilité et de budget qui se posent de manière récurrente.

New York se distingue des autres villes américaines par le taux d’utilisation des transports publics par ses habitants. Alors que 90 % des Américains se rendent au travail en voiture, les transports publics constituent le moyen de transport le plus utilisé par les new-yorkais.

Vue du métro de South Ferry à New-York

Selon les résultats du recensement effectué en 2000 aux États-Unis, la population des foyers new-yorkais est, dans le paysage urbain du pays, la seule à ne pas atteindre la barre des 50 % de propriétaires de voiture, cette proportion chutant encore davantage à Manhattan, où l’on n’atteint même pas le seuil des 25 %, tandis que le taux de possession de voiture privée est de 92 % à l’échelon national. Aux États-Unis, environ un tiers des usagers des transports en commun, et deux tiers des usagers des transports ferroviaires, vivent dans l’agglomération de New York. Le métro local et les autobus ne sont pas en reste.

Précedent Tunisie : La chaine alimentaire KFC partenaire du développement local
Suivant Commune de Sangmélima: L'ONCC dévoile les résultats de la filière cacao

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 585 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Cités intelligentes : L’AFD choisi 12 villes africaines pour former un réseau

L’Agence Française de Développement (AFD) a sélectionné 12 villes africaines le 25 mars 2019, qui formeront un réseau africain de villes intelligentes dénommé ASTON.

Actu

Impliquer davantage les jeunes dans la gouvernance locale

La 6e édition de la journée africaine de la décentralisation célébrée le 14 août 2017 à Yaoundé a marqué le début d’une implication plus considérable de la jeunesse. Le ministère

Actu

Développement local : Le GICAM se joint au Port Autonome de Kribi

La convention liant les deux parties a été signée  mardi 02 avril à Kribi dans les locaux de l’immeuble abritant le complexe portuaire. 

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire