Commune de Bikok : Lancement à Okodé 1 du projet « Maternités solaires »

Commune de Bikok : Lancement à Okodé 1 du projet « Maternités solaires »

Le Centre de Santé d’Okodé 1 situé dans le département de la Mefou-Et-Akono, région du Centre, a été l’objet du kick-off dudit programme lundi 13 mai 2019, présidé par le Ministre de l’eau et de l’énergie, le MINHDU, et la présence remarquée de Ségolène Royal.

Le projet « Maternités solaires » est officiellement mis en route. Né de l’idée du Réseau des Femmes élues locales du Cameroun, il a pris une articulation singulière avec le concours de Ségolène Royal, alors présidente de la COP 21 en 2015. L’appui technique et financier de l’ONG dont elle a la charge « Désirs d’avenirs pour la planète », de l’Association internationale des Maires francophones, l’Alliance solaire internationale dont elle est la coordinatrice, ont été les points de mise en œuvre ; La coopération du REFELA-CAM a permis de circonscrire à 13 communes, pour la première phase, en 63 centres de santé, les tous premiers pôles de l’expérience solaire au sein des maternités.

La localité d’Okodé 1 située dans la commune de Bikok, dirigée par le maire Manga Ndongo Henriette Epse Mvondo, a été l’épicentre de l’initiative lundi 13 mai.  Les 13.000 femmes de cette zone rurale, en particulier celles enceintes, vont dès lors bénéficier des soins de l’infrastructure, qui fonctionnera désormais avec un système d’électrification solaire, doté d’un convertisseur à énergie, « qui sera entretenu par deux techniciennes formées à cet effet », comme l’a mentionné le maire dans son propos liminaire.

Le Ministre de l’habitat et du developpement urbain Célestine Ketcha Courtès, va se féliciter de la mise en œuvre dudit projet, puisqu’étant à son antipode, en qualité d’ancienne maire de Bangangté, à la suite de négociations de Paris. Tout aussi la présence remarquée de l’Ambassadeur de France au Cameroun Gilles Thibault.

Ségolène Royale, qui prendra la parole à cette suite, remerciera les élues locales pour cette opportunité collaborative, et a annoncé son retour au Cameroun en Juillet 2019, pour une évaluation élargie du programme. Meme son de cloche pour le Ministre de l’eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba qui n’a pas hésité à encourager les femmes maires du pays, à aller dans la voie des énergies renouvelables, pour un sain fonctionnement de plusieurs établissements de services essentiels au sein des communes. Les communes éligibles pour ce projet sont entre autres, Mbengwi, Mayo-Oulo, Mayo-Darle, Ngoyla, Afanloum, Andeck,  Dzeng, Kon Yambetta, Doumé, Fokoué, Angossas et Garoua Boulaï.

À travers son ONG Désirs d’Avenir pour la Planète, Ségolène Royal souhaite donner un contenu aux questions  climatiques aux niveaux local et international. Les pays africains que sont le Sénégal, le Togo et le Mali font partie des territoires-cibles. En ce qui concerne le Cameroun, 16 maternités ont été sélectionnées dans les communes dirigées par des femmes maires réunies au sein du Réseau des femmes élues locales d’Afrique, antenne du Cameroun (REFELA-Cam), présidé par le maire de Nkongsamba 3ème, Élise Henriette Essamè.

 

Précedent Climat et Énergie durable : Ségolène Royal à nouveau annoncée au Cameroun
Suivant Commune de Yaoundé 6 : Les comptes administratifs 2015 et 2018 adoptés

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 585 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Tubah Council: the relocated marriages of the town hall

Mayor Tanjong Meshongong Martin was forced by the kidnap of his deputy, to close down the doors of the council office in Bambui and sign a wedding in a Bambili

Actu Cameroun

Performances communales : Le 3ème Prix National FEICOM lancé

L’acte 3 du Prix National FEICOM des meilleures pratiques communales de développement local a été officiellement ouvert vendredi 29 mars 2019 à Yaoundé, par le MINDDEVEL Georges Elanga Obam.

Actu Cameroun

Gouvernance locale : le receveur municipal  de la commune de Tibati  aux arrêts

Détenu depuis deux semaines, il est soupçonné d’avoir commandité un cambriolage à la mairie. Ce dernier a été auditionné le 1er mars dernier. Nana Ismaila, receveur municipal de la commune

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire