Irak : des législatives pour la reconstruction nationale

Irak : des législatives pour la reconstruction nationale

Un peu plus de 24 millions d’irakiens sont appelés aux urnes pour 8 443 bureaux de vote, ce samedi 12 mai afin de renouveler du parlement. Entre alliances inédites et la construction d’un pays marqué par la guerre, les enjeux sont importants.

Le nouveau Parlement aura pour mission de superviser la reconstruction d’un pays marqué par les trois années de combats contre les jihadistes du groupe Etat islamique et de tourner la page de quinze années de guerre depuis l’invasion américaine en 2003. Autre première dans ce scrutin : les partis chiites ne se présentent pas sur une liste commune, en raison d’une lutte pour le pouvoir entre les hommes forts de la communauté.

Les Irakiens ont commencé à voter ce samedi matin, en se rendant à pied dans les bureaux de vote. Après le couvre-feu de la nuit de vendredi à ce jour, la circulation est interdite ce samedi et le restera jusqu’à minuit. Selon certains observateurs,  à la mi-journée, il y avait davantage de policiers et de militaires que d’électeurs dans les centres de vote.

Un important dispositif sécuritaire a été mis en place : barbelés, contrôles d’identité à chaque carrefour et fouilles au corps systématique plusieurs dizaines de mètres avant l’arrivée dans les centres de vote. Les menaces du groupe Etat islamique battu en Irak ne sont pas totalement éradiquées. Mais les autorités se retrouvent face à un dilemme : la ville est paralysée et le taux de participation très bas.

En effet, pour la première fois dans l’histoire du pays, les cartes politiques sont rebattues. Fini les partis traditionnels sectaires, des alliances inédites sont formées. Autrefois frères ennemis par exemple, les sunnites et les chiites mettent de côté leurs divergences du passé et forment même des coalitions désormais, avec l’exemple du parti chiite dominant et des communistes, la formation politique des travailleurs et paysans.

Selon la commission électorale, les fermeront à 18h pour un scrutin qui doit départager 87 listes dans les 18 gouvernorats. Les 329 sièges de députés seront attribués proportionnellement au nombre de voix et les candidats élus en fonction de leur position sur les listes. Les premiers résultats devraient être connus ce mardi.

 

Précedent Est : le  plan triennal jeunes lancé
Suivant Culture : Orange et Canal Olympia en synergie pour le cinéma camerounais

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 190 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Monde

France : Jean-Louis Borloo présente sa politique de la ville

L’ancien ministre de la ville Jean-Louis Borloo a remis jeudi 26 avril au Premier ministre Édouard Philippe, son rapport sur la situation des banlieues. Ses propositions nourrissent les espoirs des

Actu Monde

Colombie. Le maire de Bogota décrète l’Etat d’urgence

Confronté à une crise d’insalubrité sans précédent au sein de sa municipalité, le premier magistrat municipal a dû prendre une mesure exceptionnelle ce vendredi 2 février. L’insalubrité galopante au sein

Actu Monde

8ème Forum Convergences : La France s’engage davantage

Les conférences et ateliers de ce Forum ont porté sur un questionnement des nouveaux Objectifs de développement durable, les modèles économiques qui accélèrent le changement sociétal et l’agenda des solutions

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire