Etats-Unis – Projet Heaviside : Kitty Hawk dévoile son nouvel aéronef électrique

Etats-Unis – Projet Heaviside : Kitty Hawk dévoile son nouvel aéronef électrique

L’entrepreneur Kitty Hawk a un troisième engin volant à introduire. Heaviside qui se veut rapide et beaucoup plus silencieux qu’un hélicoptère.

Après le Flyer à usage récréatif et Cora en tant que taxi volant autonome électrique, Kitty Hawk introduit un nouveau prototype avec Heaviside. Kitty Hawk est pour rappel une startup soutenue financièrement par Larry Page, le cofondateur de Google et patron d’Alphabet, et avec à sa tête Sebastian Thrun qui est un pionnier de la conduite autonome et a notamment dirigé Google X.

Le projet Heaviside reprend le principe de l’aéronef VTOL électrique à décollage et atterrissage verticaux, que ce soit pour un pilotage autonome ou manuel en s’en remettant toutefois largement aux calculateurs de vol.

Équipé de huit rotors, Heaviside a une envergure relativement réduite de 6 mètres et son cockpit ne peut accueillir qu’une seule personne. Il a la capacité de couvrir une distance de près de 160 km, ce qui est plus que Cora.

Selon Kitty Hawk, qui ne donne encore que peu de détails, Heaviside peut voyager de San José à San Francisco en Californie en 15 minutes et en consommant moitié moins d’énergie qu’une voiture. Deux villes qui par la route sont distantes de 80 km.

Heaviside vole comme un avion, alors que son décollage et son atterrissage se font comme un hélicoptère. C’est justement comme une sorte de future alternative à l’hélicoptère que Heaviside se pose, non seulement en matière de coût mais aussi de bruit.

Cet aéronef est ainsi annoncé beaucoup plus silencieux qu’un hélicoptère. Alors qu’un hélicoptère générerait un volume sonore perçu par l’oreille humaine de 60 dBA à 1 500 pieds (460 m d’altitude), ce serait 38 dBA pour Heaviside. Une différence qui serait d’autant plus notable au décollage.

Heaviside a été conçu pour être rapide, petit et extrêmement silencieux, en tirant parti de nouvelles possibilités pour libérer les gens du trafic de la circulation “, écrit Kitty Hawk dont le projet est toutefois encore assez mystérieux.

Cet été, Kitty Hawk et Boeing avaient annoncé un partenariat stratégique concernant la mobilité urbaine aérienne, dont sur la problématique de la sécurité avec la cohabitation entre des aéronefs autonomes et avec pilotes.

Source : generation-nt.com

Précedent Environnement : Berlin revoit ses ambitions pour le changement climatique
Suivant Environnement : Le changement climatique aggrave la situation des maladies animales en Méditerranée

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 933 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Tanzanie – Environnement: EcoAct redonne une seconde vie au plastique

La start-up EcoAct transforme bidons, sacs, bouteilles… en poutres de construction, luttant ainsi contre la pollution et la déforestation. Elle a remporté le prix de la catégorie « habitat »,  et le

Actu

FEICOM : Le vainqueur du 3ème Prix National bientôt connu

L’acte 3 lancé en mars 2019 à Yaoundé par le MINDDEVEL, a été présenté par les membres du jury jeudi 22 Aout 2019 au cours d’un point de presse au

Actu Cameroun

Gestion des flux migratoires : L’Union Européenne auprès de 15 communes

Partenaire du Cameroun, l’instance a débloqué un fonds spécial dans le cadre du lancement le 9 juillet 2019 à Yaoundé, du projet de développement économique et social des villes secondaires

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire