Recrutement 25000 jeunes à la fonction publique : Le MINFOPRA instruit deux semaines pour une régularisation définitive

Recrutement 25000 jeunes à la fonction publique : Le MINFOPRA instruit deux semaines pour une régularisation définitive

C’est la substance de la concertation tenue avec le collectif des personnels à Yaoundé jeudi 28 Novembre 2019.

Il est 10h30 lorsque les hostilités démarrent entre les protagonistes. En cause, près de 1000 personnels recrutés dans le cadre de la campagne 25.000 jeunes à la fonction publique, initiée par le Président de la République Paul Biya, représentés par le collectif émettent des doléances frappantes et pertinentes. En cause, ces fonctionnaires ne détenaient pas encore de contrats de travail, matricules, encore moins leurs salaires. Une situation des plus cocaces, mais également des plus sensibles, au regard du caractère fort que représente le Ministère de la fonction publique et réforme administrative.

Joseph Lé a dans ses propos liminaires face aux médias, exprimé son méa culpa vis-à-vis de ces personnels, qui depuis de nombreuses années, détiennent une situation difficile connaissant les contingences familiales ou personnelles. Informé de la situation, le Ministre a dès lors à la suite de la séance de travail, instruit à ses collaborateurs un rapport détaillé à propos de la gestion de ce dossier sous 48h, et sommer un délai de 15 jours supplémentaires, afin de régulariser définitivement leurs situations.

Mis en place en 2011 par le Chef de l’Etat, la campagne vise à réduire le chômage, et faire intégrer la jeunesse au sein des affaires publiques. Ces recrutements concernent des secteurs aussi variés que le génie civil, les eaux et forêts, l’aéronautique civile, l’éducation physique et sportive, les mines et la géologie, la météorologie, les douanes, le cadastre, la santé publique, la comptabilité matière, les activités de Police.

Selon les statistiques officielles, le taux de chômage du pays dépasse 10%, au sens du BIT, tandis que le taux de sous-emploi, lui, est estimé à 70% dans le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE) élaboré par le gouvernement.

 

Précedent Sommet mondial des élus locaux: Mohamed Boudra élu Président de CGLU
Suivant Changement climatique : la moitié des points de non-retour atteints plus vite que prévu

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 922 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Ministère de la décentralisation et du développement local: attention à l’abréviation

Pas très connu du grand public, MINDDEVEL est le sigle du Ministère de la décentralisation et du développement local. C’est une note sortie tout droit des services du premier ministère

Actu Cameroun

Décentralisation : Les journalistes se mobilisent

L’antenne UPF de l’Adamaoua a organisé une table ronde il y a deux semaines à Ngaoundéré, dans l’optique de réfléchir sur le traitement médiatique des enjeux de décentralisation par les

Actu Cameroun

Rétro 2019 : Ils ont fait l’actualité locale au Cameroun 1-8

Ils sont hommes politiques, jounalistes, jeunes manipulés par l’élite ou victimes des tares de l’urbanisation. Ils ont été à la une en 2019. Voici les 8 premiers.  1. Paul Biya

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire