Le FEICOM et la KFW au secours des villes secondaires

Le FEICOM et la KFW au secours des villes secondaires

Un aide-mémoire a été récemment signé dans ce sens entre le fonds spécial d’équipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM) et la banque allemande, chargée du financement des projets.

 Le Fonds Spécial d’Équipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM) et la KFW, banque allemande spécialisée dans le financement des projets, ont récemment signé à Yaoundé un aide-mémoire relatif à la mission d’évaluation du Programme de Développement Economique et Social des villes secondaires exposées à des facteurs d’instabilité (PRODESV). Ce programme bénéficie d’un appui financier apporté par la KFW à hauteur de 20 millions d’euros, soit un peu plus de 12 milliards de francs CFA. Selon une source proche de l’entreprise qui œuvre au développement des collectivités territoriales décentralisées, cette signature est l’aboutissement d’une mission qui s’est déroulée du 26 février au 23 mars au siège du Feicom. Mais aussi dans les départements ministériels et les cinq régions que couvre le programme. Il s’agit précisément de l’Adamaoua, l’Est, l’Extrême-Nord, le Nord et le Sud.

La mission conduite par Waibel, chargée de programme principal au siège de la KFW en Allemagne, avait pour objectif d’identifier au sein des 16 Communes présélectionnées, les besoins prioritaires en termes d’infrastructures, et de mesures d’urgence ; les axes d’intervention pour la promotion du secteur privé et de l’entreprenariat local, les mesures relatives à la formation professionnelle et d’emploi, ainsi que les besoins de renforcement des capacités de la Commune. Le fil conducteur de cette activité était la promotion de l’intégration des populations au niveau des Communes, la résilience de celles-ci et les projections de développement économique et social de la collectivité au regard des contraintes spécifiques liées à l’afflux de personnes réfugiées ou déplacées. Parmi les communes qui bénéficieront des appuis de ce programme on retrouve les localités de Mozogo, Mogode, Kai-Kai, Bascheo, Madingring, Touboro, Meiganga, Djohong, Ngaoui, Garoua-Boulai, Kentzou, Betaré-Oya, Mintom et Campo.

Précedent Gestion des réfugiés : l’Union Européenne débloque 20 millions d’Euros
Suivant Bamenda council: Road infrastructure debates postponed

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 97 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

HIMO-PNDP: L’AFD en supervision dans l’Extrême Nord

Hervé Conan, directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Cameroun, a effectué du 03 au 05 février 2016 une visite de travail dans la région de l’Extrême Nord. Au

Actu Cameroun

Gestion des réfugiés au Cameroun: l’ONU octroie une enveloppe de 5 milliards

La sous-secrétaire générale aux affaires humanitaires de l’instance mondiale a fait savoir aux pouvoirs publics camerounais de la disponibilité de cette aide, au cours d’une visite de travail dans l’Extrême-Nord

Actu Cameroun

Septentrion : la société  Voith veut financer la réhabilitation du barrage de Lagdo

Afin de rétablir de meilleures conditions d’approvisionnement en électricité dans le Grand Nord, Le constructeur allemand propose de porter les capacités de production de l’ouvrage à 80 MW. Des responsables

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire