Bangangté en quête de jumelage en France

Célestine Ketcha Courtès a séjourné à Aucamville début avril, à l’invitation de Jean-Marc Loubet, conseiller municipal délégué à l’environnement à Aucamville.Mme Ketcha Courtès, Maire de Bangangté, est représentante de l’Afrique de l’Ouest dans le comité de réflexion sur la refonte des demandes de coopération à l’Union Européenne. Cette première rencontre avec les élus d’Aucamville et de Toulouse a permis d’aborder les préoccupations majeures des élus et chefs traditionnels du chef-lieu du département du Ndé, principalement l’accès de la population aux services de première nécessité (eau, assainissement…).

Ville membre de l’Association internationale des maires francophones (Aimf), Bangangté est ouverte à tous les projets de coopération décentralisée susceptibles d’améliorer les conditions de vie de ses habitants. Lors de sa rencontre avec les élus toulousains, Mme Ketcha a exprimé son souhait d’amorcer un partenariat entre les deux villes, à l’image de ceux qu’entretient Toulouse avec Hanoï au Vietnam ou Saint- Louis du Sénégal.

Précedent Casablanca abrite la 1ère édition africaine de Smart City Expo
Suivant Etienne Sonkin : un acteur du développement local

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 289 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige www.villesetcommunes.info et présente l'émission de télévision www.villesetcommunes.tv

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Bordeaux-Douala: la mobilité urbaine examinée

La Communauté urbaine de Douala a accueilli en mai dernier une mission bordelaise. Objet de la visite, l’examen de la coopération entre les deux parties. La mobilité est un aspect

Inter-Communes

Bangangté signe une convention en France

Améliorer les conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement des habitants de Bangangté : c’est autour de ces enjeux vitaux que se sont mobilisés acteurs camerounais et français. Lors du

Inter-Communes

Afrique de l’Ouest: l’Uemoa a un Conseil des CT

Le Conseil des Collectivités territoriales décentralisées de l’Afrique de l’Ouest peut susciter des émules sur le continent. S’il est admis qu’il n’existe pas de modèle de décentralisation à imposer aux

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire