Budget 2018 : 11,477 milliards pour le ministère de la décentralisation et du développement local

Budget 2018 : 11,477 milliards pour le ministère de la décentralisation et du développement local

Une enveloppe répartie à hauteur de 3,649 milliards de Fcfa pour son fonctionnement, et 7,868 milliards de Fcfa pour les investissements.

La création le 2 mars dernier, de plusieurs ministères à l’instar de celui chargé de la décentralisation et du développement local, a drainé inéluctablement des conséquences budgétaires pour l’exercice 2018. Des conséquences réitérées lors du dernier conseil des ministres tenu au Palais de l’Unité le 15 mars dernier.

Le nouveau ministère de la décentralisation et du développement local (MINDDEVEL) bénéficie d’un budget de 11,477 milliards de Fcfa. Enveloppe découpée à hauteur de 3,649 milliards de Fcfa pour son fonctionnement, et 7,868 milliards de Fcfa pour les investissements. D’après les termes de l’article 18ème (nouveau) de l’ordonnance du 9 avril 2018, le programme du nouveau département ministériel s’articule autour de l’approfondissement du processus de décentralisation, la promotion du développement local, la gouvernance et l’appui institutionnel notamment.

Georges Elanga Obam et son équipe, seront donc chargé suivant l’article 5 bis du décret portant organisation de son ministère, de l’élaboration, du suivi, de la mise en œuvre, de l’évaluation  du programme gouvernemental en matière de décentralisation, de la promotion du développement local ; de l’élaboration de la législation en la matière, de la réglementation et du contrôle des collectivités territoriales décentralisées, mais surtout de la bonne gouvernance locale, sans oublier la tutelle sur les établissements publics à vocation de décentralisation.

L’ordonnance modifiant et complétant certaines dispositions de la loi de finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 n’a pour autant «aucun impact sur l’enveloppe budgétaire en cours d’exécution», prévient une source au ministère des finances. Le budget 2018, promulgué le 20 décembre 2017, est maintenu arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 4513 milliards de Fcfa.

 

Précedent Bientôt l’acte 6 du Salon International de l’Artisanat
Suivant Développement local : le Fonds d’initiatives départementales lancé au Gabon

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 244 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Planification: le MINHDU et le PNDP harmonisent les outils

Un séminaire-atelier de deux jours a réuni les 21 et 22 avril 2016 une vingtaine de participants à Kribi sur la mise en œuvre cohérente des Documents de planification urbaine

Actu Cameroun

Douala : Le Génie militaire à la rescousse

Alors que sur l’ensemble du pays, plus de 600 chantiers sont réalisés par le Génie militaire, seul le parcours Vita de Douala était jusqu’ici à mettre à son actif. Désormais,

Actu Cameroun

HIMO : L’expérience qui vient de Sangmélima

Située dans la région du Sud, la commune de Sangmélima fait partie des premières terres d’expérimentation de l’application de l’approche HIMO au Cameroun. Le projet s’est étalé du mois d’avril à

2 Commentaires

Laisser un commentaire