Adamaoua – Sécurité : Les déclarations du maire de Belel divisent

Adamaoua – Sécurité : Les déclarations du maire de Belel divisent

Dans une correspondance du 3 janvier 2019, le gouverneur de la région rappel à l’ordre le maire Abbo Aboubakar, alors que la ville est sous le coup d’une montée en puissance de l’insécurité.

Dans cette missive dont copie a été faite au Préfet de la Vina, le gouverneur Kildadi Taguiéké Boukar, fustige les propos de l’exécutif communal de Belel. Suite à ces déclarations dans les médias, sur la question de lutte contre l’insécurité qui est devenue monnaie courante dans les villages des arrondissements de Belel, Nyambaka, Ngam-Ha et Meiganga. Le phénomène de prise d’otage avec demande de rançon est fréquent et crée la panique auprès des populations. Les villages sont vides, les riverains ont déserté ces localités. Certaines personnes ont trouvé refuge dans les centres urbains. Ceux-ci font face au manque criard des infrastructures sociales de base.

Face à cette situation bouleversante, des réactions du bourgmestre de Belel, n’ont pas été la bienvenue pour les populations. Notamment pour le gouverneur, qui a rappelé  à l’ordre le maire. Cette cloche du gouverneur sonne comme une intimidation pour certains  citoyens de la ville de Ngaoundéré, pour d’autres c’est une mauvaise interprétation des propos de l’exécutif communal. La question divise, le débat va dans tous les sens dans les réseaux sociaux. Cette incompréhension entre les deux autorités administratives à donner naissance à deux clans de protagonistes. Toute fois que ce soit l’élu local, Abbo Aboubakar ou le gouverneur de la région de l’Adamaoua, Kidadi Taguiéké Boukar tous deux luttent pour une seule cause, éradiquer le phénomène de prise d’otage dans cette partie septentrionale du Cameroun.

Précedent Brexit: Le vote à la Chambre des communes aura lieu le 15 janvier
Suivant France : Les plateformes de location dans le viseur de la mairie de Paris

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu

38ème Assemblée générale annuelle SHEITER : La problématique du logement à l’honneur

Du 18 au 20 juin 2019 à Marrakech au Maroc, s’est tenue la 38ème session SHEITTER-Afrique, ou les questions liées à l’habitat ont été mises en lumière.

Actu Cameroun

Municipales 2020 : Election du maire invalidée à Maroua 1er

La décision du Tribunal administratif de la région de l’Extrême-Nord est tombée le 18 mars 2020. Le scrutin sera repris dans un délai de 60 jours. Élu au poste de

Actu Afrique

Africités 2018 : Ossouka Raponda élue à la tête de CGLUA

                  La maire de Libreville présidera aux destinées de CGLUA jusqu’en 2021. L”assemblée générale de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA)

1 Commentaire

Laisser un commentaire