Africités 2015 : Les CGLUA s’activent dans la perspective de la vision 2063

Africités 2015 : Les CGLUA s’activent dans la perspective de la vision 2063

L’instance africaine a mis sur pied plusieurs programmes dont le dénominateur commun est le Programme de Gouvernance, Plaidoyer et Développement Décentralisé pour l’Afrique (GADEPPA).

Une série de 18 sessions centrées sur la déclinaison des Programmes de CGLUA à été organisée pour présenter les programmes qui opérationnalisent la mise en œuvre du Programme de Gouvernance, Plaidoyer et Développement Décentralisé pour l’Afrique (GADEPPA) et qui ont pour socle la perspective de la vision 2063 de l’Afrique. Autour de CGLUA, UN Habitat, Cities Alliances, le PNUD, Enda Tiers Monde, le Conseil des Collectivités Territoriales de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (CCT-UEMOA), la ville de Dakar, Transparency International, Echos-Communication, ICLEI Africa, VNG International et le Forum Sud Africain des migrations.

Au cours de ces sessions ont été débattus des sujets tels que le budget participatif, la participation des femmes élues à la décentralisation financière, les collectivités territoriales dans la décentralisation financière, la planification stratégique urbaine, la coopération transfrontalière, la planification stratégique urbaine, les priorités de l’Afrique pour le nouvel agenda urbain, le coaching territorial, le changement climatique et l’Académie Africaine du Développement Local.

Les participants ont insisté sur la nécessité de promouvoir un développement local participatif et inclusif, avec une prise en compte effective au niveau du genre et des questions de changement climatique. Insistance aussi sur l’importance de l’apprentissage et de l’expérimentation institutionnelle et le plaidoyer en direction des décideurs locaux et nationaux. Les Maires, Ministres en charge des Collectivités locales et Partenaires financiers ont été invités à créer des espaces de consultation et de dialogue avec les jeunes, promouvoir la participation effective des citoyens dans le processus de décision, développer une meilleure gestion des mouvements migratoires inter-collectivités et inter-Etats, renforcer le développement du Partenariat public-privé pour une mise en œuvre efficiente des approches de budget participatif. Par ailleurs, il y a lieu de mieux impliquer les collectivités locales dans la gestion des crises migratoires, appuyer et conditionner une partie des transferts financiers des Etats vers les Collectivités à la participation des citoyens dans la définition de leur agenda prioritaire.

Précedent Africités 2015: Comment penser et façonner le futur de l’Afrique ?
Suivant Sommet Africités : Que retenir de Johannesburg 2015 ?

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 289 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige www.villesetcommunes.info et présente l'émission de télévision www.villesetcommunes.tv

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Burkina : le SYNACSAB en sit-in

Attirer l’attention du gouvernement sur la nécessité de professionnaliser le corps des administrateurs civils et de stabiliser la fonction de secrétaire général de collectivité territoriale. C’est la principale raison de

Actu Afrique

Décentralisation: L’Afrique francophone planche sur le suivi évaluation

Le réseau des Partenaires techniques et financiers (PTF) impliqués dans la décentralisation a organisé un séminaire régional du 17 au 19 juin 2014 au Cameroun. L’objectif principal était de faire

Actu Afrique

Le 8ème sommet Africités en novembre 2018 à Marrakech

L’évènement qui devait avoir lieu du 4 au 8 décembre 2018 à Brazzaville, avait en novembre 2017, été déporté  à Marrakech pour les même dates. Récemment, compte tenu d’autres événements

1 Commentaire

Laisser un commentaire