Marie Madeleine Nga : une vie au service des projets de l’Etat

Marie Madeleine Nga : une vie au service des projets de l’Etat

Le Coordonnateur National du Pndp est une femme qui a passé toute sa vie dans les projets portés par l’État du Cameroun.

Marie Madeleine Nga est le Coordonnateur National du Programme national de développement participatif (Pndp) depuis 2003. Ingénieur Agroéconomiste de formation et mère de trois enfants, elle a effectué ses études au Sacré-Cœur de Sangmelima, au Lycée général Leclerc, puis à l’Ecole nationale d’Agronomie d’où elle sort en 1981 nantie d’un diplôme d’ingénieur agronome, option économie rurale avant d’obtenir en 1988 un Diplôme d’Etudes financières économiques et bancaires, option évaluation des projets au Cefeb de Paris, l’université d’entreprise du groupe Agence Française de Développement.

Marie Madeleine Nga fêtera ses 56 ans le 06 septembre prochain. Mais en attendant, celle qui n’a connu que deux ministères (le deuxième ayant changé de nom) a pendant les 30 dernières années, a été tour à tour Cadre en complément d’effectif à la Direction des Etudes et projets du ministère de l’Agriculture de 1981 à 1983, Chef de service de la planification du Développement Rural à la Direction de la Planification du ministère de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minpat) de 1983 à 1990, Chargé d’études à la Direction de la Planification de 1990 à 1997 et Sous-directeur du Développement Rural de 1997 à la date de sa nomination à la tête du Pndp.

C’est dire si Marie Madeleine Nga est à l’aise lorsqu’il s’agit de projets de développement local. Elle a assuré le suivi des projets de développement intégré à l’instar de Zappi-Est, projet Fonds spécial d’action rurale (Fsar). D’ailleurs, elle a participé à l’élaboration des 5e et 6e plans quinquennaux, des indicateurs de suivi du secteur rural, mais aussi à l’élaboration de la stratégie sectorielle du développement rural. Une récente étude situe à 1,5 million le nombre de personnes dont les conditions de vie se sont améliorées du fait de l’action du Pndp. Action dont le montant est chiffré à 17 milliards pour 752 microprojets depuis 2004. Et 6500 ménages répartis dans les régions du Nord, de l’Adamaoua, du Centre et de l’Ouest ont adopté les bonnes pratiques en matière de préservation des sols sur plus de 5300 hectares. Ces bonnes pratiques portent notamment sur la mise en œuvre des champs fourragers et la mise en œuvre de microprojets de reboisement.

Difficile donc de ne pas mettre à l’actif de « La maman » comme l’appellent ses collaborateurs ce bilan du programme, sachant qu’elle a été de toutes les étapes de la vie du Pndp : la phase de réflexion entre 1997 et 2003, puis du lancement officiel en 2004 avec la première phase du programme dans les provinces du Centre, du Sud, de l’Ouest et du Nord, et enfin des extensions dans ce qui s’appelle depuis 2009 les régions de l’Extrême nord, de l’Est, du Littoral, du Nord-Ouest, de l’Adamaoua et du Sud-Ouest.

Fervente chrétienne, elle dit aimer le footing, la gymnastique, la musique et le cinéma. Sa dernière inclination, voyager, est sans doute facilitée par ses fonctions actuelles qui l’ont conduite sur les cinq continents.

Précedent 15 ans de décentralisation: après les discours, les actes...
Suivant Marafa Hamidou Yaya: acteur majeur de la décentralisation au Cameroun

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 283 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige www.villesetcommunes.info et présente l'émission de télévision www.villesetcommunes.tv

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Trajectoire

Marafa Hamidou Yaya: acteur majeur de la décentralisation au Cameroun

L’actuel Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a été de tous les instants des avancées du processus de décentralisation au Cameroun depuis 2004. Peul de Garoua dans la

Trajectoire

Barthélemy Kom Tchuente : L’historien de la décentralisation

L’ancien haut cadre de la Communauté urbaine de Douala a remonté les étapes ayant jalonné le processus de décentralisation au Cameroun au lendemain de la célébration des cinquantenaires de l’indépendance

Trajectoire

André Fouda: le bâtisseur d’Ongola la belle

Rappelé à la conscience populaire lors de la forte opposition entre sa famille et Gilbert Tsimi Evouna, l’actuel délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé, André Fouda

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire