Anniversaire : l’Afd fête ses 70 ans à Yaoundé

L’Agence française de développement (Afd) a organisé du 23 mars au 1er avril dernier des activités pour célébrer 70 ans de présence dans les chantiers du développement.

C’est par une exposition photos au « Bois Sainte Anastasie » en plein cœur de la ville de Yaoundé que le bras séculier de la France en matière de développement a ouvert les cérémonies. Près de 140 photos pour retracer le parcours de l’Agence au Cameroun. En termes de messages, selon Bruno Gain, l’ambassadeur de France au Cameroun, l’exposition présente « les sept défis que met en avant l’exposition « Objectif développement ». Il s’agit des secteurs sur lesquels le pays fonde les espoirs de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations. « L’agriculture et la sécurité alimentaire ; la croissance économique ; l’accès à l’eau et à l’assainissement ; l’éducation ; le développement urbain ; la santé maternelle et infantile et le climat » énumère l’ambassadeur du premier partenaire économique du Cameroun. Et de poursuivre que ce sont « ces enjeux que les dirigeants et les élus, mais aussi les entreprises, la société civile et les organisations non gouvernementales s’emploient à relever ». Sur le terrain, les chiffres montrent l’action de cette institution de financement du développement dans différents pays « d’Outre mer ». De manière détaillée, l’Afrique subsaharienne constitue une « priorité de l’Afd ». Pour preuve, selon les études disponibles, « c’est dans cette région du monde que se concentrent la plus grande partie de la pauvreté et des inégalités ». C’est pourquoi, « l’Afd y consacre la majorité des moyens financiers que lui confie l’Etat français pour appuyer le développement des services essentiels (éducation, santé, eau et assainissement) et pour soutenir la croissance économique». En termes d’investissement, suivant les chiffres de 2010, cette région du continent a reçu 2,16 milliards d’Euros. Se situant ainsi dans le peloton de tête des bénéficiaires des fonds de l’Afd.

Concernant le Cameroun, c’est depuis 50 ans que l’Agence a déposé ses valises. Et les pôles de collaboration s’articulent autour « des grandes infrastructures de ce pays, de même que ses principales filières économiques, agricoles comme industrielles. L’Afd a su apporter un soutien financier constant à l’Etat, y compris dans les moments difficiles, comme ce fut le cas durant la période de l’ajustement structurel par exemple » rappelle M. Gain lors de la cérémonie de vernissage des 140 images qui retracent son action au Cameroun. Sur ce point, l’on a encore en mémoire « les projets actuels que finance l’Afd à travers les C2d, par des prêts souverains ou non souverains ou encore par des subventions » conclut l’ambassadeur.

Précedent Benskin: à la naissance du phénomène
Suivant Agriculture : Dschang a accueilli le SIAD 2013

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 283 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige www.villesetcommunes.info et présente l'émission de télévision www.villesetcommunes.tv

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Focus

Appui aux Ctd : Pro-Adp se mijote

Le Programme national de développement participatif (Pndp) a réuni en atelier ses cadres régionaux en charge de la formation et du renforcement des capacités à Kye-Ossi du 07 au 11

Focus

Africités 2012 : les Osc de l’Ouest en atelier

Une restitution de la VIe édition du sommet de décembre dernier a été organisé dans les locaux de Zenü Network le 03 janvier 2013. L’exercice inhabituel est celui de la

Actu

Sénatoriales 2018 : une razzia du Rdpc à l’horizon!

Depuis 18h, horaire de fermeture des bureaux de vote ce 25 mars 2018, des estimations sont faites sur le bilan et les premières tendances en attendant les résultats définitifs dans

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire