Forum urbain mondial: Medellin s’ouvre au monde

Forum urbain mondial: Medellin s’ouvre au monde

Le 7ème Forum urbain mondial s’est tenu du 5 au 11 avril 2014 dans la ville de Medellin en Colombie. Une occasion de préparer l’agenda mondial de développement post 2015.

25.000 participants venus de 164 pays ont été accueillis dans la ville de Medellin à l’occasion du 7ème du Forum urbain mondial, la principale conférence internationale sur le développement urbain organisée depuis 2002 par ONU-Habitat. Cette initiative biennale tenue dans la seconde ville de la Colombie visait à promouvoir la participation active des partenaires  du programme pour l’habitat et d’autres programmes internationaux  pertinents, fonds et agences internationales, et par là même à  les intégrer dans l’identification des nouveaux défis, le partage d’expériences, l’échange de bonnes pratiques et de politiques vertueuses.

Pour cela, le Forum a rassemblé des participants pluridisciplinaires au rang desquels les gouvernements locaux, nationaux,  régionaux, les ONG, les organisations communautaires, des experts/ professionnels, instituts de recherche et universités, le secteur  privé, les banques de développement, les fondations, la presse, les organisations des Nations Unies, d’autres agences internationales, etc.

C’est le Centre des Expositions de la Ville,  Plaza Mayor, qui a accueilli les participants durant six jours d’échanges et de discussion autour du  thème de la conférence: « L’équité urbaine dans le développement des villes pour la vie ». Une thématique qui résume à elle seule le caractère de la ville de Medellin. En effet, la ville est citée en exemple au niveau mondial de transformation urbaine par la politique d’urbanisme social.

Un laboratoire urbain

Faisant, ainsi aux dires des organisateurs que Medellin est un laboratoire urbain pour les participants. La ville de Medellin s’est donc montrée durant le Forum comme un exemple tant sur les aspects physiques que dans la structuration des institutions. L’un des points qui retient aussi l’attention des visiteurs et des participants dans cette ville réputée jusqu’en 1993 comme une ville criminelle est la priorité donnée aux communautés vulnérables en leur offrant des solutions pour une mobilité accessible, une gouvernance inclusive, une éducation de qualité, la reconquête de l’espace public ou des espaces verts.

Une montée en puissance de cette ville qui tranche avec les réalités des années 70. A cette époque, la population de Medellín s’est trouvée multipliée par 10, avec pour conséquence la précarité et une exclusion bien marquée de la majorité des habitants. Ce sont les plus  vulnérables qui ont eu à subir le contrecoup du déclin de  l’industrie, suite à la disparition du réseau ferré qui reliait les contreforts des Andes à la Magdalena et aux ports du monde  entier.

Un isolement économique  exacerbé par la ségrégation,  l’iniquité et les conflits dans la ville. L’avenir de la ville s’en est alors trouvé davantage compromis par les années 1980 dominées par le trafic de drogue  et l’illégalité, qui auront fait d’innombrables victimes et laissé en héritage une crise généralisée de la gouvernance.  Les années glorieuses de la ville débuteront par une guerre totale pour démanteler les cartels de la drogue. L’apogée de ce bond en avant est marqué en 2003 par la neutralisation des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC). En même temps, un nouveau maire a été placé à la tête de la ville avec pour ambition d’élaborer un Projet stratégique visant  l’édification d’une aire métropolitaine en 2015.

Aujourd’hui, cette vision de développement urbain hisse la ville de Medellin au trio de tête des villes les plus innovantes du monde. Suscitant au passage des convoitises. Votre journal vous plonge, au lendemain de la tenue du  7ème Forum urbain mondial, au cœur du modèle de développement urbain de cette ville de l’Amérique Latine qui rompt avec les clichés de la plupart des villes du Sud.

Précedent Sergio Fajardo : un seul mandat pour développer Medellin
Suivant Medellin: investir dans l'éducation et la culture

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Dossiers

Langues nationales : en attendant le gouvernement

A la faveur de la rentrée académique 2012-2013, nous vous proposons un dossier consacré aux Ecoles rurales électroniques en langues africaines (Erela). Lorsqu’en 2005, le professeur Tadadjeu lance le concept

Dossiers

Africités 2012: Algot enfin livré

A la faveur de l’inauguration du stand de la Caddel au Salon Africités de Dakar, les outils Algot ont été présentés au grand public. L’activité couverte par la presse a

Dossiers

Bamendjou : Les solutions de la commune

La journée mondiale de l’eau qui s’est célébrée le 22 mars dernier a été l’occasion de visiter les installations faites à Bamendjou pour approvisionner les populations en eau potable. Décennie

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire