1er Colloque international 15 – 18 février 2011

Les pouvoirs locaux en débat

La reconfiguration des pouvoirs locaux à l’ère de la décentralisation avait meublé les travaux de 2011.

La première édition du Colloque internationale de Yaoundé sur la Gouvernance locale a eu lieu du 15 au 18 février 2011 à l’hôtel Mont Febé. Organisé par Zenü Network et la Conférence africaine de la décentralisation et du développement local (Caddel), ce colloque avait réuni une soixantaine de participants venant de neuf pays d’Europe et d’Afrique.

Les actes qui ont sanctionné les travaux donnent à voir une richesse des expériences de décentralisation sur le continent africain, avec notamment des différences d’approches et de financement selon qu’il s’agisse des pays anglophones ou francophones. La comparaison avec le fédéralisme suisse et allemand a permis de confronter les vues africaines et européennes sur les mécanismes de participation citoyenne à l’élaboration et au suivi/évaluation des politiques publiques au niveau local.

Si la présentation de Falilou Mbacke Cissé a permis de questionner le rapport des Africains à l’Etat et suggérer qu’une appropriation du concept et des institutions se fasse sur la base d’une réflexion politique des Africains eux-mêmes, il n’en demeure pas moins qu’il était question de plancher sur les modifications que les processus de décentralisation génèrent au sein de l’arène locale où s’affrontent plusieurs pouvoirs. Et c’est là qu’on peut regretter que la question n’ait pas été suffisamment approfondie. Peut-être parce qu’en dehors du Roi des Batchingou (Ouest-Cameroun), il a manqué à ces assises notables, chefs religieux, hommes d’affaires qui auraient davantage enrichi les débats somme toute de haute facture.

Précedent Africités 2012 : les Osc de l’Ouest en atelier
Suivant Benskin: à la naissance du phénomène

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Dossiers

Sommet : de l’exigence des élus

S’il était encore besoin de le prouver, les discours de Dakar ont démontré qu’un autre son de cloche s’entend à la base et il peut influencer les sommets du pouvoir.

Dossiers

Bénin: Un mois pour la gouvernance locale

La principale innovation introduite au Bénin est l’instauration d’un mois de la gouvernance locale. Le ministre béninois de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l’Administration et de l’aménagement du

Dossiers

Caddel : grandes premières

Les journées politiques de l’événement ont eu pendant Africités, une partie invisible et une partie visible. La partie invisible a débuté dès le 03 décembre 2012 en salle C01 du

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire