Perspectives : Réserve d’ouvriers qualifiés pour les communes

Perspectives : Réserve d’ouvriers qualifiés pour les communes

A y regarder de près, les élus locaux disposent de levier pour limiter le niveau de chômage dans les collectivités dont ils ont la charge.  L’esprit du décret du 24 mars 2014 portant sur les conditions de recours et d’application des approches HIMO ouvre des voies pour la formation des jeunes aux métiers porteurs de développement urbain et rural. Concrètement, suivant l’alinéa 2 de l’article 19 de ce décret, après la sélection des ouvriers, les entreprises en charge de l’exécution des travaux doivent procéder à leur formation au cours de la réalisation des travaux.

Dans une perspective de professionnalisation, l’article 21 du même texte souligne que les compétences acquises par les travailleurs dans l’exécution des travaux HIMO peuvent faire l’objet d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Les parchemins seront d’ailleurs signés par le Ministère en charge de l’Emploi et le Maitre d’ouvrage.

Ce procédé se présente comme une innovation au niveau local. Car, la pratique antérieure ne garantissait ni la répartition des ressources financières aux riverains encore moins la prise en compte de la formation des bénéficiaires en tant qu’ouvriers. Lorsque les riverains étaient recrutés pour accompagner l’exécution des travaux, il n’y avait pas de possibilité de capitalisation de leurs acquis, reconnait certains responsables d’entreprises exerçant dans les communes du Cameroun. C’est l’application des approches àHaute intensité d’Equipement qui était davantage utilisée pour la réalisation des travaux.

Par le passé, les équipes de réalisation des travaux arrivaient dans un village avec deux ou trois engins et repartaient en laissant les populations bénéficiaires sans ressources financières, explique M. Mathurin Bindoua, président de la commission des grands travaux de la commune de Sangmélima, une ville pionnière dans l’application des approches HIMO. A la question de savoir quelle perspective est réservée aux 100 jeunes ayant bénéficiés de la formation durant les cinq mois de construction d’une route dans la commune, le responsable indique que des mesures sont en cours pour organiser la délivrance des attestations conformément à la réglementation.

Plus encore, il rassure les ouvriers « qualifiées » de l’imminence d’autres travaux dans la localité. D’autres jeunes pourront aussi bénéficier des approches HIMO et venir s’ajouter  à la base de données des compétences professionnelles au niveau de la mairie. Le but étant d’accompagner la rémunération du travail manuel au même titre que celui du bureau, susurre M. Bindoua. Une opportunité qui s’ouvre aussi pour la création des entreprises au niveau local afin d’assurer l’entretien des ouvrages municipaux.

Précedent HIMO : L'expérience qui vient de Sangmélima
Suivant Transport interurbain : Le nouveau InterCity sur les rails

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 288 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige www.villesetcommunes.info et présente l'émission de télévision www.villesetcommunes.tv

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Gouvernance locale : le receveur municipal  de la commune de Tibati  aux arrêts

Détenu depuis deux semaines, il est soupçonné d’avoir commandité un cambriolage à la mairie. Ce dernier a été auditionné le 1er mars dernier. Nana Ismaila, receveur municipal de la commune

Actu Cameroun

Tête à tête entre le MINDDEVEL et l’Unicef

La directrice régionale Afrique de l’Ouest et du Centre du Fonds des Nations unies pour l’enfance a été reçu par le ministre de la Décentralisation et du Développement local le

Actu Cameroun

Bali Council: ambitious plans for 2018

The Mayor of the Bali Council in the North West region says the projects such as Council Food Markets will improve on the livelihood of the population Mayor Ngoh Ajong 

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire