Meilleures villes africaines: Yaoundé et Douala ne font pas « bon vivre »

Meilleures villes africaines: Yaoundé et Douala ne font pas « bon vivre »

Les deux principales villes du Cameroun occupent le milieu du classement en Afrique alors qu’elles se rapprochent de la queue des 230 pays considérés par le classement 2016 du cabinet Mercer. 

Suivant le classement 2016 des villes africaines où il fait bon vivre publié par le cabinet conseil Mercer, les deux principales villes du Cameroun sont très mal classées. Yaoundé et Douala se retrouvent au milieu de la classe respectivement 26ème et 27ème. Sur la scène internationale, Yaoundé est 194ème alors que la capitale économique du Cameroun est 196ème. De fait ces villes de la première économie d’Afrique centrale sont devancées par Libreville, 13ème ville du continent où il fait bon vivre alors qu’elle occupe la 163ème place sur le plan mondial. 

Après Libreville, Yaoundé et Douala, c’est la ville de Brazzaville au Congo qui apparaît comme la mieux lotis de l’Afrique centrale en occupant la 44ème place, 223ème mondiale. Viennent Ndjamena 225ème mondiale et 45ème en Afrique, Bangui est 47ème en Afrique et 229ème sur 230 au niveau international.  Aucune ville de la Guinée Équatoriale n’a été prise en compte dans le classement. 

La première ville africaine Port Louis est classée 83ème à l’échelle planétaire. La capitale de l’Ile Maurice est suivie des villes sud-africaines : Durban qui est 85ème mondiale, Cap 92ème sur 230 villes et Johannesburg qui est 95ème.

En Afrique du Nord, c’est Tunis, 113ème mondiale qui occupe le peloton de tête devant Rabat, 116ème mondiale et Casablanca, 126ème suivant le classement des villes du monde du cabinet Mercer.
Dakar qui occupe la 162ème place au niveau mondiale est 12ème en Afrique et première en Afrique de l’Ouest.  21ème sur le plan continental, Nairobi, la ville kenyane est 184ème au niveau mondiale. 
Le classement de Mercer se base sur 39 critères répartis sur 10 grandes catégories: l’environnement politique et social, l’environnement économique, l’environnement socioculturel, les considérations médicales et sanitaires, les écoles et l’éducation, les services publics et le transport, l’infrastructure urbaine, les loisirs, les biens de consommation, les logements et enfin, l’environnement.
D’après ce classement «Worldwide Quality of Living Survey» 2016, Vienne est la ville ayant la meilleure qualité de vie au niveau mondial, devant Zurich, Auckland, Munich et Vancouver. Les mauvais élèves sont Sanaa au Yemen, Bangui en Centrafrique et Bagdad en Irak.
Précedent Projet COLB: le PNDP aux côtés d’AFROLEADERSHIP
Suivant PNDP III: la Directrice Pays de la Banque Mondiale dans l’Adamaoua

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Les communes de l’Adamaoua, du Littoral, et de l’Ouest s’organisent en 2017 pour générer des revenus.

Le Forum régional de l’Adamaoua, le Forum sur le développement et l’entreprenariat dans le Littoral et le Salon des communes de l’Ouest (SACO) sont les  expériences positives de 2017. Les

Actu Cameroun

Transports urbains : des bus rapides bientôt à Yaoundé et Douala

En prélude aux compétitions internationales de football qui vont se dérouler au Cameroun en 2016 et surtout 2019, le Cameroun se prépare à doter ses deux plus grandes villes en

Actu Cameroun

Le salaire des maires pour bientôt

Une fois de plus, la question de la rémunération des maires revient sur le tapis. La faute à Joseph Banadzem, député du Social Democratic Front (Sdf) du Bui-Centre le 28

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire