Le MINAS et le PNDP ensemble auprès des pygmées

Le MINAS et le PNDP ensemble auprès des pygmées

La troisième phase du Plan de développement des peuples pygmées était au menu des échanges entre la Ministre des Affaires Sociales et le Coordonnateur national du PNDP le 21 juillet dernier.

Une heure d’horloge, c’est le temps qu’auront duré les échanges entre Irène Pauline Nguene, Ministre des Affaires Sociales (MINAS) et Marie Madeleine Nga, Coordonnateur National du Programme National de Développement Participatif (PNDP), le 21 juillet 2016 au Cabinet de la Ministre. Au cours de cette audience, Mme NGA a présenté le Plan de Développement des Peuples Pygmées (PDPP) mis en œuvre par le PNDP, avec l’appui institutionnel et technique du MINAS. Cinq composantes sont concernées par ce Plan, à savoir la citoyenneté, la santé, l’éducation, l’agriculture et le dialogue intercommunautaire. Si l’opération peut être, à ce jour, créditée de résultats appréciables, il n’en demeure pas moins que des difficultés subsistent, lesquelles nécessitent l’accompagnement constant du MINAS. Il s’agit, entre autres, du plaidoyer pour le recrutement des élèves sortis des écoles de formation professionnelle, d’une politique de gestion des chefs de service de l’action sociale (SAS) plus affinée pour parer à une certaine indisponibilité ou incompétence, de la prise en compte de l’extension du PDPP à 03 nouvelles communes à la faveur de la 3e phase qui sera lancée le 12 août prochain.

Irène Pauline Nguene, a tenu à saluer la démarche du PNDP, de même qu’elle a assuré de la constante sollicitude de son département ministériel qui suit avec un grand intérêt les actions du PDPP. Les rapports établis par la Direction de la Solidarité Nationale du MINAS présentent la collaboration avec le PNDP comme la plus fructueuse, par la possibilité qu’elle donne de couvrir toutes les communes qui abritent les peuples pygmées, mais aussi par la quantité et la qualité des données statistiques enregistrées. La consolidation et la densification de cette collaboration, pour l’ouvrir aux autres couches vulnérables, constitueraient, pour la Ministre, des axes d’intérêts mutuels. Irène Pauline Nguene et Marie Madeleine Nga, étaient assistés de leurs proches collaborateurs notamment Nyambi III Dikosso, Directeur de la Solidarité Nationale au MINAS et Georges Nkami, Responsable National en charge des Aspects Socio-environnementaux au PNDP.

En rappel, le Plan de Développement des Peuples Pygmées (PDPP) initialement mis en œuvre dans 09 communes de la région du sud lors de la première phase du PNDP, est passé à 31 communes pendant la deuxième phase dont 03 communes au centre, 11 au Sud et 17 à l’Est. Les résultats à date font état, entre autres, de l’établissement et la distribution de 2 805 actes de naissances, 106 cartes nationales d’identité et 83 actes de mariage. L’identification et la formation de 15 enfants pygmées dans les métiers de l’éducation et de la santé, la formation de 450 enseignants du niveau primaire à l’accueil et aux techniques d’apprentissage des enfants Pygmées. Par ailleurs, 390 accoucheuses traditionnelles ont été formées et 10 villages pygmées ont des droits d’usufruit sur des espaces reconnus par les bantous et l’administration.

 

Au terme de cette audience riche, Mme Nguene en a appelé à un suivi constant de toutes les actions entreprises, sans préjudice d’une réflexion poussée sur l’élargissement des pistes de collaboration. Rendez vous a été pris dans les prochains pour le lancement de la phase III du PDPP et la célébration de la Journée Internationale des Peuples Autochtones (JIPA) le 09 août.

Précedent Développement local: 2ème édition du Prix National des meilleures pratiques communales
Suivant Décentralisation: le Premier ministre fixe de nouveaux objectifs

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Etat civil : Le Cameroun soigne son système

Les récents chiffres en matière d’établissement des actes d’état civil au Cameroun suscitent l’inquiétude du gouvernement. Selon les estimations du Programme de réhabilitation de l’état civil au Cameroun (Pre2c), seules

Actu Cameroun

COMMUNES : De nouveaux transferts de compétences

Deux décrets du premier ministre précisent les modalités d’exercice de certaines compétences transférées par l’Etat aux communes. Les deux textes ont été signés le 9 janvier 2015. Le premier texte

Actu Cameroun

Bertoua : l’UE lance un programme pour les réfugiés

La question du déplacement forcé de certaines populations a poussé l’Union Européenne à lancer le Programme d’Appui aux Populations Hôtes et aux Réfugiés de RCA (PAPHR). La cérémonie officielle de

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire