HIMO-PNDP. Les régions de l’Est et du Nord-Ouest ciblées pour le lancement du cinquième cycle

HIMO-PNDP. Les régions de l’Est et du Nord-Ouest ciblées pour le lancement du cinquième cycle

Avec le concours de plusieurs institutions internationales et locales, le gouvernement souhaite mettre un pied d’accélérateur à la décentralisation new-look. Deux régions sont au cœur de ce projet lancé ce 5 février.

Du 05 au 11 février prochain,  se déroule le lancement du 5cycle des travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO), Projet Filets Sociaux dans la région de l’Est-commune de Batouri (1500jeunes) Betaré-oya (1500jeunes). Région du Nord-ouest- communes Oku (1500jeunes) Ako (1500jeunes). « Nous invitons les chefs CMPJ de ces localités à se rapprocher des communes avec leurs bases de données des jeunes de l’Observatoire de la jeunesse » mentionne M. Gervais, cadre au sein du Ministère de la jeunesse et de l’éducation civique.

Sur financement de la Banque Mondiale et du Gouvernement Camerounais, l’initiative vise à renforcer de nouvelles compétences en la matière dans les zones du pays ou la décentralisation se doit d’être élargie. Au total, 6000 Jeunes sont appelés à intégrer et profiter de ces savoirs faire de développement local.

En rappel pour exemple, à Mokolo dans l’Extrême-Nord, 3000 et 2000 emplois ont été créés grâce aux «Filets sociaux», les effets du projet sont perceptibles.

Durant la phase des travaux, le Projet de Filets Sociaux a permis non seulement de booster l’économie des zones bénéficiaires en injectant des finances mais aussi d’assainir et de réhabiliter des ouvrages publics dans ces localités. On peut lire sur le site de l’ONG SAILD , que les 5000 bénéficiaires enregistrés dans le cadre du projet «Filets sociaux» exécuté dans les communes de Mokolo et Moulvoudaye, ont reçu un montant total de 390 millions de FCFA pour leurs travaux effectués dans le cadre du projet. Ces travaux à Haute intensité de main d’œuvre (HIMO) ont duré 60 jours.

Par ailleurs, en plus des emplois créés, les ménages sélectionnés ont également bénéficié de mesures d’accompagnement à travers des formations axées sur les aptitudes à la vie quotidienne, les notions de groupement et l’éducation financière afin de favoriser l’utilisation rationnelle de leur revenu.

Il faudra également noter que les travaux sont effectués avec la forte implication des communautés à travers les autorités administratives et locales ainsi que les services déconcentrés de l’Etat.

Précedent Exécution du BIP 2017. Plusieurs stratégies au centre des attentions
Suivant Filets sociaux : Plus de 31 milliards pour la deuxième phase

Auteur

Manfred Essome
Manfred Essome 97 Articles

Intéressé par les questions internationales, il a pris ses marques en radio et télévision.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Sénatoriales 2018 : les femmes du Mfoundi veulent des sénateurs qui portent leur cause

Nombreuses parmi les conseillers municipaux aux urnes ce 25 mars 2018, elles ont rappelé que leurs voix doivent se faire entendre dans la chambre haute du parlement. Une prise en

Actu Cameroun

400 milliards pour la décentralisation au Cameroun en 7 ans

Un montant insatisfaisant pour les 374 communes  camerounaises selon les élus locaux. Le financement des communes camerounaises par le gouvernement dans le cadre de la décentralisation se chiffre à 400

Actu Cameroun

Charles Ateba Eyene est mort

L’acteur politique, membre suppléant du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), parti au pouvoir, s’est éteint le 21 février 2014 dans des circonstances troubles. Le seul point

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire