HIMO-PNDP: les projets prennent corps sur le terrain

HIMO-PNDP: les projets prennent corps sur le terrain

Depuis le lancement officiel du volet à Haute intensité de main d’œuvre (HIMO) du Programme national de Développement Participatif (PNDP) le 03 novembre 2015, en présence d’Annick Girardin, Secrétaire d’Etat chargée du Développement et de la Francophonie, « les différentes articulations du projet se déroulent harmonieusement sur le terrain ». Ces mots sont de Frédéric Bandon, Coordonnateur technique en charge des infrastructures à la Cellule nationale de coordination du PNDP, à la suite d’une mission de supervision qui s’est achevée le 17 avril 2016.

Ainsi, pas moins de 877 millions FCFA ont d’ores et déjà été engagés en 4 mois, soit environ 27% du budget global de l’opération évalué à 3,2 milliards, dont plus de 17 millions payés aux ouvriers dont la main d’œuvre est nécessaire à la réalisation des ouvrages. Cet argent sert au financement de trois (03) mares équipés d’un forage à énergie solaire pour abreuvement de bétail et trois (03) pistes rurales à réhabiliter pour le désenclavement de quelques localités des six communes suivantes de la région de l’Extrême Nord : Hina, Moutourwa, Mindif, Guidiguis, Wina et Gobo.

D’ici à la grande saison des pluies en juillet, les prochaines étapes prévoient, entre autres, la finalisation de la convention avec la Mission de Promotion des Matériaux Locaux (MIPROMALO) pour la construction d’un magasin de stockage, diverses sessions de formation des quelques 703 ouvriers dont 216 femmes et la maturation de leurs projets, mais aussi la tenue d’un atelier d’évaluation de la phase pilote qui devrait donner lieu à une phase II dont les études de faisabilité seront validées dans les prochaines semaines.

Précedent Eau: pour une gestion harmonieuse des compétences transférées
Suivant Planification: le MINHDU et le PNDP harmonisent les outils

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Le salaire des maires pour bientôt

Une fois de plus, la question de la rémunération des maires revient sur le tapis. La faute à Joseph Banadzem, député du Social Democratic Front (Sdf) du Bui-Centre le 28

Actu Cameroun

Eau: pour une gestion harmonieuse des compétences transférées

Le document facilitant l’exercice des compétences transférées par l’Etat aux communes dans le secteur de l’eau a été remis à Emile Andze Andze, le président national des Communes et villes

Actu Cameroun

Un nouveau maire à Ngaoundéré II

Idrissou Abana, hommes d’affaires, diplômé en Sciences de gestion de l’université de Ngaoundéré, a été lu le 26 mars 2014 maire de la commune d’arrondissement de Ngaoundéré II, en remplacement

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire