Etat civil : Le Cameroun soigne son système

Etat civil : Le Cameroun soigne son système

Les récents chiffres en matière d’établissement des actes d’état civil au Cameroun suscitent l’inquiétude du gouvernement. Selon les estimations du Programme de réhabilitation de l’état civil au Cameroun (Pre2c), seules 30% des naissances sont recensées dans les registres d’état civil du pays. Dans la catégorie de l’établissement des actes de décès, la cote d’alerte est plus grande. Selon les mêmes estimations du  Pre2c, seuls 6% de décès sont déclarés officiellement au Cameroun.

A coté de ce désintérêt des populations dans les rapports à l’état civil, il existe d’autres griefs qui freinent le processus de délivrance des actes d’état civil dans le pays. Notamment en ce qui concerne les ressources humaines, les problèmes d’archivage, ou encore d’approvisionnement des centres d’état civil en registre.

Depuis le 13 février 2013, le président de la République a signé un décret portant mis création d’un Bureau national de l’état civil au Cameroun. C’est donc en droite ligne de ce processus de reforme que le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a procédée au lancement des activités du Pre2c, le 2 avril 2014.

Le financement de ce programme bénéficie du soutien de la France à hauteur de 47% du projet dont l’enveloppe globale est de 17,8 milliards de F. Le reste du financement soit 53% sera supporté par l’Etat.

Deux phases du programme ont déjà permis d’établir une cartographie des centres d’état civil à l’échelle nationale. Il ressort ainsi que le pays compte 2 649 centres d’état civil avec une présence dans les 360 communes et les 14 communautés urbaines du pays. 45 centres sont logés dans les missions diplomatiques du Cameroun à l’étranger, les autres 2 230 centres sont des centres secondaires disséminés dans les quartiers et les villages.

Précedent Transport urbain : Un nouveau dispositif à Douala
Suivant Garoua II : L’hôtel de ville en projet

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Commune de Ngwei: les communautés locales désarmées face à l’exploitation illégale des forêts

A commencer par le maire de cette commune située dans le département de la Sanaga Maritime, région du Littoral, les riverains affirment ne pas disposer de moyens pour empêcher l’exploitation

Actu Cameroun

HIMO-PNDP: les projets prennent corps sur le terrain

Depuis le lancement officiel du volet à Haute intensité de main d’œuvre (HIMO) du Programme national de Développement Participatif (PNDP) le 03 novembre 2015, en présence d’Annick Girardin, Secrétaire d’Etat

Actu Cameroun

Cameroun: enfin des salaires pour magistrats municipaux

À la lecture du décret n°2015/405 signé par le président de la République le 16 septembre 2015, plusieurs constances apparaissent dans le traitement salarial des responsables des municipalités. Une sorte

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire