Démographie : Dernières tendances sur le Cameroun

Démographie : Dernières tendances sur le Cameroun

“Population Reference Bureau” publié en Août 2014 les statistiques actualisées sur l’ensemble des pays de la planète. Nous vous proposons les grands traits de la situation du Cameroun au niveau interne et de l’espace Afrique centrale auquel le pays est rattaché.

Sur le plan du développement urbain, 52% de la population camerounaise vit en zone urbaine avec à l’échelle nationale, 48 habitants au kilomètre carré. La population au sortir de l’année 2014 est évaluée à 22,8 millions habitants. Elle ira grandissante puisqu’on compte 39 naissances pour 1000 habitants. D’ici 2030, le pays comptera près 34,5 millions d’individus et 54, 3 millions en 2050. S’agissant du taux de mortalité infantile, il est de plus en plus bas. Avec un passage de 127 décès pour 1000 en 1970 contre 62 décès pour 1000 en 2013. Dans le même temps, l’indice de fécondité est passé de 6,2 en 1970 à 5,1 en 2013.

Lorsqu’on fait une répartition de la population par tranche d’âge, l’on note que 43% de la population sont âgés de moins de 15 tandis que 3% se situent dans la tranche de plus de 65 ans. Donnant ainsi une espérance de vie de 55 ans en 2013 contre 46 ans en 1970. Par sexe, cette espérance de vie est de 54 ans pour les hommes et 56 ans pour les femmes. Pour assurer un accroissement démographique rationnel, l’on observe que seuls 23% des femmes de 15 à 49 ans ont recours à la contraception par l’utilisation des méthodes diverses. Concernant les méthodes modernes, les dernières statistiques produites par “Population Référence Bureau” indiquent que seuls 14% de femmes utilisent les méthodes contraceptives modernes au Cameroun.

En matière de protection de l’environnement, les activités de l’homme ont permis une évolution du niveau d’émission de gaz carbonique. Ce niveau est passé de 0,5% en 1990 à 2% au sortir de 2012. L’analyse de ces statistiques dans la sous-région Afrique centrale montre que le Cameroun occupe la 2ème place sur le plan démographique derrière la République démocratique du Congo (RDC) qui compte actuellement 71,2 millions d’habitants. Dès 2030, le Cameroun occupera la 3ème position puisque la RDC conservera sa place, tandis que l’Angola passera à 36,4 millions d’habitants la même année avant d’atteindre 60,8 millions d’habitants en 2050, selon les prévisions de “Population Reference Bureau”, basé aux Etats-Unis d’Amérique.

Quelques résultats des OMD en Afrique

Ce qui va accroître les flux migratoires dans la sous-région Afrique centrale en proie depuis les années 1990 à de violences répétées dans plusieurs pays et au Nigéria voisin. Ce pays de l’Afrique de l’Ouest avec qui le Cameroun partage une longue frontière terrestre et maritime compte 177, 5 millions d’habitants depuis 2014. Ce qui en fait la 7ème puissance démographique au monde aujourd’hui. En 2050, le Nigéria occupera le 3ème rang sur le plan mondial derrière l’Inde et la Chine. Il sera suivi des Etats-Unis d’Amérique. La RDC avec ses 194 millions d’habitants occupera le 9ème rang devant l’Ethiopie, 10ème grâce à ses 165 millions d’individus en 2050.

Les pays qui occupent le top 10 en matière d’indice synthétique de fécondité le plus élevé se recrutent en Afrique. Il s’agit, selon l’ordre croissant du Niger, du Soudan du Sud, de la Somalie, du Tchad, de la RDC, de la République Centrafricaine, de l’Angola, du Mali, du Burundi et de la Zambie. C’est dans ces pays qu’on retrouve aussi un taux élevé d’extrême pauvreté. Avec des personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour. Ce qui montre bien que l’Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) N°1 visant à éliminer l’extrême pauvreté et la faim est resté un leurre pour ces pays. Mais, l’on a observé une diminution du taux de mortalité infantile dans certains pays. Cet OMD a connu une baisse de 68% en Tanzanie, 49% au Burkina Faso et de 15% en RDC. S’agissant de l’amélioration de la santé maternelle, le nombre de décès maternels pour 100 000 naissances a baissé de 78% en Erythrée, 77% au Rwanda, 70% en Ethiopie, 53% au Nigéria, 27% en RDC, 18% au Cameroun et 3% en Côte d’Ivoire.

Précedent Paul Martin Lolo, maire de Yaoundé VI : “Nous devons mettre l’accent sur le software”
Suivant Bernard Belinga Représentant du Maire de Ydé IV “En plein dans la participation citoyenne”

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 288 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige www.villesetcommunes.info et présente l'émission de télévision www.villesetcommunes.tv

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Catastrophes : Le Minatd forme les journalistes

La direction de la Protection civile du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation a organisé le 24 janvier 2014 au monastère des Bénédictins du Mont Febé à Yaoundé

Actu Cameroun

Le MINAS et le PNDP ensemble auprès des pygmées

La troisième phase du Plan de développement des peuples pygmées était au menu des échanges entre la Ministre des Affaires Sociales et le Coordonnateur national du PNDP le 21 juillet dernier. Une

Actu Cameroun

 Douala : le Boulevard de la République bientôt ouvert

En présence du directeur du génie militaire le 17 mai dernier, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala, a annoncé pour juin, l’ouverture à la circulation

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire