Culture: Sud 2013 capte les métamorphoses

Culture: Sud 2013 capte les métamorphoses

Du 3 au 10 décembre 2013, le Salon urbain de Douala (SUD 2013) a tenu promesse. Ce qui n’était pas donné au départ au vu des difficultés qui s’amoncelaient à l’horizon et dont la promotrice avait fait écho dans les colonnes du mensuel spécialisé Mosaïques. Des conférences aux inaugurations d’exposition prévues en effet, le programme fût chargé pour de nombreux amateurs d’arts plastiques d’ici et d’ailleurs. Qui au cours de cette 3è édition ont découvert, pour la plupart d’entre eux, le Marché des arts plastiques (MAP), le 1er Off de ce projet. Trois jours durant, une rue du quartier Bali a servi de cadre à cette expo-vente où des pointures ont donné à voir leurs dernières créations au milieu d’activités tout aussi intéressantes que le show painting, la projection de films sur l’art, les déclamations de poèmes, etc. Le SUD en lui-même ne fut point en reste. A côté des conférences, ballades et autres spectacles de circonstances lors des soirées, des œuvres d’art urbains prévues ont été inaugurées dans plusieurs quartiers (Ndogpassi et Bessengué notamment). Dans la cour de l’espace Doual’art, le public a pu apprécier le travail de mémoire du plasticien Hervé Youmbi qui, dans une proposition artistique atypique, a mis en valeur des figures historiques des 50 dernières années au Cameroun.

L’on retiendra également des projets en phase d’incubation comme cet ambitieux Pavillon urbain de Bonanjo (PUB), le Collectif artistique/architectural d’interventions responsables et éthiques (CAIRE), Ma cité idéale ou encore celui des Nouveaux commanditaires. Des propositions qui ont suscité de l’intérêt, voire de l’adhésion de la part des artistes et curieux qui ont fait le déplacement pour une 3è édition du SUD dont le mérite aura été d’avoir su poursuivre une initiative qui depuis 2007 tente de faire comprendre aux habitants et aux autorités de la capitale économique que cet événement  <<participe aux réflexions sur la souveraineté urbaine, sur l’appropriation conviviale et responsable de l’espace public par les habitants de Douala>> aux dires des organisateurs. Ou encore qui <<interroge également le rôle de l’art dans la médiation entre les différentes strates de la société pour l’humanisation et l’identité des mégapoles camerounaises>> Un message à coup sûr entendu par les populations des quartiers Ndogpassi III, Bonamouti, Bonanjo et Bessengué où le SUD

2013 exposé ses activités. A noter que <<Douala métamorphoses>> était le thème de cette 3è édition dont la prochaine se tiendra dans trois ans.

Précedent Le Minatd espère une accélération des transferts aux communes
Suivant Yaoundé : Près de 78 milliards pour l’assainissement

Auteur

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

BAFOU – DSCHANG : Le village pleure la reine-maire

Chefs traditionnels, notables, élites politiques et populations s’accordent sur le fait que la disparition de « Ma’a Meffo Nkonla’ah » est une grande perte pour le département en particulier et

Actu Cameroun

4e Journée africaine de la décentralisation: Le point du CMO

Rendu à la dernière année de transfert des compétences et des ressources aux communes, beaucoup de pesanteurs sont encore notées. Dans la région de l’Ouest, c’est la salle des actes

Actu Cameroun

Place aux métiers de la ville

Jean Claude Mbwentchou, le ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu) a lancé le 29 janvier 2014 le Programme national de formation aux métiers de la ville (Pnfmv), en

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire