Cameroun: les journalistes formés au data journalisme

Cameroun: les journalistes formés au data journalisme

A la faveur du lancement de Code for Cameroon, AfroLeadership une OSC partenaire du PNDP et porteuse de l’initiative, a réuni des journalistes pour une session de formation Open Data et Data Journalisme. pendant trois jours.

Du 27 au 29 juillet 2016, une trentaine de journalistes et une dizaine d’autres acteurs représentant des administrations publiques et des organisations de la société civile se sont réunis dans les locaux de l’OSC Afroleadership à Yaoundé. A l’initiative de cette structure qui est partenaire du Programme National de Développement Participatif (PNDP) sur les fronts de la gouvernance locale et de l’ouverture des données, les participants ont été formés à l’open data, avec un accent particulier sur le data journalisme.

Cinq experts, dont une Kenyane Serah Rono (experte en open data), venue de Code for Africa à Nairobi pour la circonstance, et quatre experts Camerounais, Idriss Linge (Journaliste à Agence EcoFin), Simon Pierre Etoundi (Expert en systèmes d’informations), Benjamin Bioule… (Expert Open Data), et Charlie Martial Ngounou (Expert Open Data) ont au cours des trois jours, permis aux participants de se faire une meilleure appréciation de ce qu’ils peuvent tirer des outils tels Data Wrapper, Infogram, Open Refine, Tabula, CartoDB, Google Spreadsheet, etc. pour enrichir leurs articles. Mais au-delà de l’infographie et des outils qui la facilitent, ils ont pu mesurer ce que l’approche « data mindset » peut apporter à leur travail, notamment en terme de prolongement journalistique : analyses, commentaires, permettant de donner plus de vie aux chiffres qui souffrent de leur froideur et de leur incapacité à renseigner sur les décisions correctives que peuvent prendre les décideurs dans divers domaines de la vie nationale.

Les organisateurs et les participants se sont promis de se revoir bientôt dans le cadre de sessions de formations des formateurs qui devront diffuser ces outils et cette culture open data dans les 10 régions du Cameroun. L’objectif à terme est de fournir aux citoyens des grilles de lecture améliorée de l’action publique en faveur des populations et accroître ainsi la pression sur les décideurs pour plus de redevabilité.

Précedent Décentralisation: le Premier ministre fixe de nouveaux objectifs
Suivant Beyrouth 2016 : Création du prix AIMF pour le leadership féminin

Auteur

Kamdem Souop
Kamdem Souop 288 Articles

Écrivain, éditeur et spécialiste de communication sur le changement de comportement social, il dirige www.villesetcommunes.info et présente l'émission de télévision www.villesetcommunes.tv

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Cameroun

Mfou n’étanche pas la soif de Yaoundé

Les besoins en eau potable de la cité capitale demeurent intacts. Pourtant, le 31 janvier 2014, les responsables de la Camerounaise des eaux (Cde) et de la Cameroon water utilities

Actu Cameroun

Le Minatd espère une accélération des transferts aux communes

En recevant les vœux du personnel de son département ministériel le 31 janvier 2014, René Emmanuel Sadi, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) qu’assistait Jules Doret

Actu Cameroun

Le Programme d’assainissement de Yaoundé, une issue probable

Le PADY qui est à sa deuxième phase semble évoluer. Les multiples acteurs greffés à ce programme affirment avoir fait du chemin depuis sa mise sur pied en 2002. D’après

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire