Afrique du Sud : Jacob Zuma démissionne

Afrique du Sud : Jacob Zuma démissionne

Sommé de quitter la présidence par son parti, le Congrès national africain (ANC) suite à une série de scandales de corruption, le président sud-africain a annoncé ce 14 février en direct à la télévision qu’il se retire de la tête du pays.

«J’ai décidé de démissionner du poste de président de la République avec effet immédiat, même si je suis en désaccord avec la direction de mon organisation», a-t-il déclaré lors de son allocution.

Des semaines de concertation passées, le parti au pouvoir avait exigé, le 13 février, la démission du président Zuma. S’il n’obtempérait pas, l’ANC avait décidé en mi journée du 14 février de passer à vitesse supérieure, en annonçant le vote dès jeudi d’une motion défiance. Face à la menace, il a préféré obéir.

Conformément à la Constitution, c’est Cyril Ramaphosa, vice-président qui devient président de la République par intérim dès la démission de Jacob Zuma. Rappelons que Cyril Ramaphosa est le cerveau du renversement du pouvoir de Jacob Zuma. Alors élu à la tête de l’ANC en décembre 2017, le président par intérim avait axé sa campagne sur la lutte contre la corruption. Une voie destinée à conduire  Zuma vers la sortie. Le Parlement doit encore, dans les trente jours, l’élire formellement à ce poste. L’élection est désormais sensée s’organiser d’ici au 16 février.

En terminant son discours Jacob Zuma a promis aux sud-africains de continuer à les servir.

Précedent Festival FOMARIC : les festivités lancées!
Suivant Décentralisation : le Cameroun à l’école britannique

Auteur

Nadia Dicka Lobe
Nadia Dicka Lobe 35 Articles

Journaliste passionnée, elle fait ses débuts en presse écrite, puis en radio. Au fil du temps elle se familiarise avec la rédaction web. Récemment son travail est axé sur les questions de décentralisation, de gouvernance locale et de développement local.

Voir tous les articles de cet auteur →

Vous pourriez aussi aimer

Actu Afrique

Afrique Centrale : l’autonomisation financière des autorités locales au cœur des échanges de la conférence des maires d’Afrique Centrale à Libreville

Les travaux de la Conférence des Maires des Capitales et Métropoles d’Afrique centrale qui se sont tenus à Libreville les 25 et 26 octobre 2017 ont permis un échange d’expérience

Actu Afrique

Gouvernance : L’UA lance la décennie de l’état civil

La Conférence Ministérielle sur la promotion de l’utilisation de l’état civil et des statistiques de l’état civil en appui à la bonne gouvernance en Afrique s’est tenue du 9 au

Actu Cameroun

Conseil constitutionnel : Clément ATANGANA aux commandes

L’homme de 77 ans, tout premier président du conseil constitutionnel, compte 50 ans d’expérience dans le domaine de la législation et la magistrature. Magistrat à la retraite depuis 2015, redevenu

0 Commentaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire